Accueil / Actualités / Rwanda : Le Parc des Volcans va bientôt bénéficier d` une extension de 10 000 hectares

Rwanda : Le Parc des Volcans va bientôt bénéficier d` une extension de 10 000 hectares

Gorilles de montagnes dans le Parc National des Virunga- internet

Le gouvernement rwandais a annoncé son intention d’étendre le Parc National des Volcans en raison de sa population croissante de gorilles.

Les chiffres de l`Office Rwandais de Développement (RDB) indiquent que la population de gorilles dans le massif des Virunga est passée de 380 en 2003 à 480 en 2010, tandis que le récent recensement de la population de 2016 a indiqué qu’elle a dépassé  600, dont une plus grande partie réside dans les volcans.

Outre les chiffres, les comportements sociaux des animaux ont également démontré qu’il y avait un besoin d’expansion, selon Eugene Mutangana, l’expert en gestion de la conservation à l’Office rwandais de Développement.

L`Office affirme qu’il existe un besoin important d’augmenter l’habitat actuel en raison de la capacité limitée du parc à accueillir cette population croissante de gorilles.

« Cent soixante kilomètres que couvre le parc, c’est vraiment un petit espace pour cette population, c’est pourquoi, parfois, vous les retrouvez en collision, en combat et en infanticide à la recherche de ressources et de nourriture », a indiqué Mutangana.

Il a  également expliqué que  ce petit espace  n’offre pas de conditions favorables aux bébés gorilles.

“La plupart d’entre eux résident dans des montagnes  où  il fait très froid et peu favorables aux bébés gorilles car ils migrent normalement vers les bas sommets pendant les saisons froides et vers les hauts sommets pendant les saisons chaudes, mais ces bas sommets ne font pas partie du parc”, précise-t-il.

Prosper Uwingeli, le Directeur du parc, présente également différentes indications d’une population croissante de gorilles : « Certains d’entre eux s’échappent du parc à la recherche des ressources, d’autres vivent dans des habitats surpeuplés, ils se battent et s’entretuent, ce qui entraîne une instabilité du groupe et affecte  leurs comportements.”

Sur les 10 000 hectares à acquérir, quelque 3 740 hectares seront utilisés pour les activités du parc tandis que plus de 6 000 hectares seront réservés comme zone tampon.

Une zone tampon est une région entre le parc et les habitants, profitant aux deux parties. Il peut être occupé par des activités agroforestières et agricoles entre autres.

Avantages pour la communauté

Pour acquérir la zone d`extension du parc, plus de 3 600 ménages devront être réinstallés.

Mutangana a révélé qu’ils bénéficieront d’un programme de logement gratuit.

« Ils seront tous réinstallés dans des villages modèles de la région et seront dotés d’écoles, de centres de santé et de centres commerciaux, entre autres infrastructures », a-t-il précisé.

Le parc national des volcans est situé sur 160 kilomètres carrés au Rwanda et abrite plus de 365 gorilles  regroupés dans 21 familles représentant plus de la moitié de la population massive des Virunga.

Le massif des Virunga comprend le Parc National des Virunga en RDC, le Parc National de Mgahinga en Ouganda et le Parc National des Volcans au Rwanda.

Avant le déclenchement de la pandémie du Covid-19 au Rwanda, le bénéfice net du parc s’élevait à 26 milliards de Frw par an.

Le projet d’extension du parc avait été ralenti par des retards budgétaires, mais les préparatifs du démarrage sont en cours, juste après l’approbation du projet pilote par le Conseil des ministres.

Jean Louis Kagahe

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

L’organisation de la conférence de soutien à la stabilité de la Libye cadre avec la vision du Maroc pour le règlement de cette crise (M. Fouad Yazough)

L’organisation de la conférence de soutien à la stabilité de la Libye cadre avec la …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *