Accueil / Accountability / Génocide contre les Tutsis : La CNLG publie un livre  sur la  Préparation et l’exécution du Génocide

Génocide contre les Tutsis : La CNLG publie un livre  sur la  Préparation et l’exécution du Génocide

Ce lundi 8 mars 2021, la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG) a rendu public un livre qui met en lumière certains des événements importants qui ont marqué la planification et l’exécution du génocide perpétré contre les Tutsis.

Le livre Rwanda 1991-1994 : Préparation et exécution du Génocide perpétré contre tutsi au Rwanda, comprend cinq chapitres.

Il s’agit du premier chapitre qui  reprend quelques-uns des événements importants qui ont marqué la planification du génocide depuis 1990 au début de la guerre de libération.

Le deuxième chapitre reprend certains des massacres commis lors de la mise en œuvre du génocide.

Le troisième examine le rôle de premier plan joué par certains membres du gouvernement génocidaire.

Le quatrième montre le rôle de certains médecins et autres membres du personnel des hôpitaux et des centres de santé.

Enfin, le cinquième et dernier chapitre démontre le soutien de la France au gouvernement génocidaire, ainsi que le retard de l’ONU à reconnaître que le génocide était commis contre les Tutsi, avant d’accepter les preuves de ce génocide. 

Le génocide ne fut pas un accident, mais un plan à long terme

Lors du lancement du livre, le Secrétaire Exécutif de la CNLG,  Dr Jean-Damascène BIZIMANA, a déclare que la documentation sur les éléments de planification et d’exécution du génocide commis contre les Tutsis prouve qu’il ne s’agissait ni d’un accident ni d’un accident d’avion qui transportait le Président Habyarimana, mais un plan à long terme.

Pour lui, les organisateurs du génocide se sont également exprimés en public, comme  l’exemple du Colonel ThéonesteBagosora . Ce dernier, était l’un des envoyés du Rwanda à Arusha à une réunion qui a ratifié une partie des accords de paix sur le partage du pouvoir, en janvier 1993. Mais, il n’a pas fait accepter le résultat ; il a plutôt dit avec colère: «Je rentre chez moi pour préparer l’apocalypse».

Dès le retour d’Arusha à Kigali, le colonel Bagosora a tenu diverses réunions avec ses camarades extrémistes pour former au sein des forces armées rwandaises une association appelée AMASASU.

Cette association était à l’avant-garde de la diffusion de l’idéologie du génocide dans l’armée rwandaise et de la mobilisation des militaires pour ne pas accepter de vivre avec les Inkotanyi, mais plutôt se préparer à exterminer les Tutsis parce qu’ils étaient considérés comme des complices (Ibyitso) des rebelles INKOTANYI.

Le livre montre que des massacres répétés visant des Tutsis ont été commis entre 1991 et 1994.

Ainsi, en mars 1991, 277 Tutsis ont été tués dans différentes communes de la préfecture de Ruhengeri (Nkuli, Kinigi, Mukingo) et Gisenyi (Gaseke, Giciye, Karago, Mutura, Kanama, Rwerere).

La nuit du 4 au 5 mars 1992 a été marquée par le massacre de plus de 500 Tutsi au Bugesera. Les massacres ont été perpétrés par les Interahamwe en collaboration avec les gardes du corps du Président et des soldats de la base militaire de Gako.

Le Dr Bizimana conclut que cette documentation sur les éléments de planification et d’exécution du génocide commis contre les Tutsis contribuera d’une part à préserver la mémoire du génocide et à honorer les victimes. Elle fournira également aux jeunes générations les outils de connaissance de ce passé tragique, leur permettant d’œuvrer pour la reconstruction continue d’un Rwanda uni et pacifique.

Les détails du livre seront fournis au fur du temps

 

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Sahara Issue: US Reaffirm Support to Morocco’s Autonomy Plan as a ‘Serious, Credible and Realistic’ Solution

Washington – The United States on Monday November  23, 2021, reaffirmed its support to Morocco’s …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *