Accueil / Accountability / Rusizi: Remise en fonction d’un secrétaire exécutif après des plaintes de la population

Rusizi: Remise en fonction d’un secrétaire exécutif après des plaintes de la population

Prof. Anastase Shyaka, ministre rwandais de l’Administration locale, vient de réintégrer le secrétaire exécutif du secteur de Nzahaha, mettant fin à sa suspension injuste. Cette réintégration de Jean de Dieu Rwango survient suite aux plaintes de la population locale au ministre lors de sa visite dans ce secteur, en district de Rusizi, sud-ouest du pays.

Jean De Dieu Rwango, SE Nzahaha/Rusizi

 

 

Dans une interview offerte à bwiza.com, Rwango affirme avoir reçu une lettre de reprise de fonctions. « Le 30 novembre 2020, le maire du district m’a appelé pour me demander de récupérer ma lettre du district. Je dois donc retourner au bureau dès demain matin (2 décembre 2020) », a-t-il déclaré.

 

 

 

Les plaintes de la population l’emportent sur l’injustice

Lundi 30 novembre, le professeur Shyaka visite le secteur de Nzahaha, qui vient de passer six mois sans leader. En conséquence, il n’y a que désordre, incertitude et désespoir. La population locale lui avoue qu’une telle situation résulte de leur manque de Rwango qui leur était très utile.

« Excellence, nous vous en prions, ici nous sommes devenus orphelins. L’ami des personnes âgées nous manque. Transmettez ce message au président Kagame, que nous voulons notre chef, et personne d’autre », demande une femme de 70 ans.

Réagissant à cette demande, le professeur Shyaka donne une bonne réponse : « Si je crois mes oreilles, vous voulez votre dirigeant, et il sera avec vous dès que possible ».

Que s’est-il passé ?

En mai 2020, au milieu de Covid, un enseignant installe un cabaret souterrain devant le bureau du secteur Nzahaha, dans une maison en construction.

Le 14 mai 2020, les autorités procèdent à la fermeture du cabaret mais rencontrent une résistance féroce et grossière de la part du propriétaire.

Le 18 mai 2020, la police et l’armée interviennent dans cette affaire. L’enseignant titulaire de cabaret est conduit au centre de rééducation de Gashonga, dans le secteur voisin de Nzahaha.

Le 19 mai 2020, l’enseignant est libéré par surprise et directement porte plainte contre Rwango, secrétaire exécutif qui sera prochainement poursuivi pour coups et blessures.

Le 21 mai 2020, M. Rwango est arrêté et suspendu de ses fonctions.

Le 28 août 2020, le tribunal acquitte Rwango. L’enseignant-cabaretier aurait été battu par des détenus du centre de Gashonga.

Depuis, Jean de Dieu Rwango demande sa réintégration dans ses fonctions ; mais pas de réponse.

Lundi 30 novembre 2020, le ministre Prof Shyaka en visite dans le district de Rusizi se rend dans le secteur de Nzahaha et promet à la population locale de réintégrer leur ancien dirigeant, Jean de Dieu Rwango, en réponse aux plaintes qui lui ont été introduites.

C’est une grâce rare au Rwanda,  de perdre sa chaise  et de la reprendre. Le dernier cas était celui de JMV Gatabazi, gouverneur de la province du nord, qui venait de passer deux mois en suspension. Le président Kagame a pris la bonne décision de le remettre en fonction, mais ce n’est pas par plainte de la population, comme cela s’est produit avec la réintégration du secrétaire exécutif de Nzahaha, Jean de Dieu Rwango(haine).

 

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Participants to Ministerial Conference committed to advocacy, through Autonomy Plan to solve the Sahara regional dispute

The participant countries to Ministerial Conference co-chaired by Morocco and the United States reiterated their …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *