Accueil / Actualités / Karongi : RWAMREC a recadré les jeunes dans les écoles

Karongi : RWAMREC a recadré les jeunes dans les écoles

PS Ingabire Assumpte du MIGEPROF( au mileu )entourée des officiels du RWAMREC et du district de Karongi Photo- Jean Louis Kagahe

Au bout de cinq ans d’implémentation du projet Prévention+ conduit par l’Organisation RWAMREC (Rwanda Men’s Resource Center) en collaboration avec le district de Karongi, de jeunes élèves et étudiants  ont été approchés pour recadrer leur approche en rapport avec l’égalité des sexes et de la prévention contre toute forme de violence  basée sur le genre.

Le projet a agi au niveau individuel dans les écoles

Au niveau individuel, le projet a travaillé avec les jeunes à travers des clubs scolaires «  Youth for change clubs » dont 63 établis   dans les écoles secondaires  et un dans une institution universitaire (IPRC). A ce niveau, RWAMREC s’est assigné de sensibiliser les jeunes garons au respect des principes relatifs à l’égalité des sexes tout en renforçant la capacité des jeunes filles et  en leur inculquant des connaissances sur leur santé reproductive.

A l’occasion de la cérémonie de clôture du projet Prévention + et la remise  et reprise entre RWAMREC et le district de Karongi ,Nizeyimana Jean Claude, élève au TTC Rubengera et unique garçon  de sa famille auprès de 3 filles a livré son témoignage en disant« dans ma famille j’étais jusque là maître devant mes sœurs qui devaient exécuter seules tous les travaux domestiques tandis que moi j’en étais exempté ».

Jean Claude Nizeyimana, lève au TTC Rubengera Photo- Kagahe Jean Louis

Et de poursuivre, « après la formations reçue de RWAMREC, non seulement j’ai changé de mentalité  comprenant que je peux laver la vaisselle ou cuisiner au même titre que mes sœurs, mais j’ai aussi approché mon père pour lui faire comprendre que pour que notre famille aille de l’avant nous devons nous imprégner des principes lies à l’égalité des sexes ».

« Au bout  d’intenses discussions, il a fini par fléchir et aujourd’hui tout va pour le meilleur dans notre famille », a fait savoir Nizeyimana.

Pour sa part, Aline Niyodusenga, élève au GS Scolaire Nyabikeneke Ste Agathe a indiqué «  j’ai beaucoup appris en rapport avec la santé reproductive avec le projet Prévention+, et je prodigue des conseils à mes collègues filles dans ce sens. »

D’autre part, Aline  a confié «  je suis intervenue pour le cas d’une jeune fille de notre village dont les parents avaient fait quitter l’école sous prétexte qu’elle n’est pas intelligente et que ce sont ses frères qui doivent seulement étudier. Grace aux conseils que j’ai donnés à ses parents, ils l’ont rétablie dans ses droits et est retournée à l’école ».

Les élèves souhaitent la continuité et l’extension  des activités de RWAMREC dans tout le pays.

Aline et Jean Claude qui représentaient leurs collègues  à la cérémonie ont promis de faire partager leurs acquis à leurs collègues qui n’en ont pas bénéficié. D’autre part, ils ont exprimé le vœu de voir les activités du projet s’étendre à travers tout le pays.

Le Projet ne fait que commencer

Tous les officiels présents  à  la cérémonie de clôture du Projet issus aussi bien de RWAMREC que  du district de  Karongi ainsi que du Ministère du Genre et de la Promotion de la Famille ont tous promis  la continuité des activités du projet avec ou sans RWAMREC.

Pour l’hôte de marque venue du MIGEPROF, la Secrétaire Permanente Ingabire Assumpta,  elle estime que beaucoup reste à faire .Selon elle, «  les formations devront être continuelles et le district devra continuer à soutenir les ménages et la jeunesse qui ont été formés pour qu’ils aident à leur tour les autres ».

 Jean Louis Kagahe

 

 

 

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Sahara Issue: US Reaffirm Support to Morocco’s Autonomy Plan as a ‘Serious, Credible and Realistic’ Solution

Washington – The United States on Monday November  23, 2021, reaffirmed its support to Morocco’s …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *