Accueil / Economie / Ruyenzi: La crise sanitaire due au Covid-19 a fait émerger le petit commerce

Ruyenzi: La crise sanitaire due au Covid-19 a fait émerger le petit commerce

Boutique du quartier Nyagacaca de la Cellule Ruyenzi ( Photo/ Kagahe Jean Louis)

Le petit commerce n’ayant pas arrêté de fonctionner  depuis le début de  la crise sanitaire due  au Covid-19 , ses acteurs opérant dans la Cellule Ruyenzi du secteur administratif de Runda, district de Kamonyi ont retrouvé de la considération notamment ceux qui approvisionnaient localement en denrées alimentaires durant le confinement total.

Pendant que la crise sanitaire due au Covid-19 battait son plein, les grands commerces étant fermés et les grands marchés soumis à des mesures de rigueur, les regards se sont tournés le petit commerce  local et aux commerçantes ambulantes  pour avoir à manger, permettant en même temps à leurs operateurs de se faire de petites fortunes. Toutefois, « dans certains villages   plus ou moins nantis de Ruyenzi comme Rugazi , Rubumba et Nyagacaca où l’on trouve beaucoup de Cadres s de l’administration publique et du secteur privé, ces derniers se sont fait des stocks en denrées comme le riz, la farine ou l’huile de cuisine  tout au début de la crise «  affirme Uwimana Claude qui  détient un petit commerce à Rugazi.  Mais, ajoute-il, «  n’empêche qu’ils avaient constamment besoin de légumes et fruits vendus par les commerçantes ambulantes  ainsi que des articles d’usage quotidien se trouvant dans nos boutiques ».

Mukabutera Alphonsine dit s’être  utilement  servie de son petit téléphone portable  en ces mots, «  mes clients  habituels à qui je livrais des légumes et fruits lorsqu’ils ne s’en étaient pas procurés à partir de Kigali ou d’autres grands  marchés m’appelaient désormais et  régulièrement au téléphone .Je leur apportait alors  ce dont ils ont besoin  que j’avais  moi-même  acheté  en gros le jour de marché à Bishenyi ou dans les villages voisins ».

Les denrées alimentaires locales ont prévalu durant la crise due au Covid-19 ( Photo/ Kagahe Jean Louis)

Selon la Chargée de l’Administration dans le Secteur Runda  dont fait partie la Cellule Ruyenzi, Madame Claire Kurutete, « le rôle de la femme faisant le petit commerce durant la crise sanitaire en cours est cruciale comme elle l’a bien démontrée durant le confinement total ».

«  Il est de notre devoir d’aider les commerçantes ambulantes à améliorer leur activité et leur trouver un lieu fixe et commun où elles pourront commercialiser leurs denrées alimentaires avec des mesures d’allégement des taxes » a-t-elle indiqué.

D’autre part, «  il est à déplorer le comportement de  certains détenteurs des boutiques qui,  habituellement y vendaient aussi bien des boissons alcoolisées à emporter  et qui ont profité de  la fermeture des bars pour créer des minibars informels dans leurs enclos ou maisons d’habitation se faisant ainsi fortune illégalement » d’après les témoignages recueillis auprès de la population des   différents villages de Ruyenzi.

« Heureusement, grâce à la vigilance de la Police Nationale et des autorités de base, bon nombre d’entre eux ont souvent été appréhendés  mis au cachot et frappés d’amendes avant leur libération »  confie Kayiranga Alex, un habitant du village Nyagacaca qui fustigeait leurs agissements inciviques.

Le petit commerce  ayant fait ses preuves d’utilité à la population locale depuis le début de la crise sanitaire plus particulièrement durant le confinement  total, ses acteurs se sont eux-mêmes fait confiance dans leurs activités  et la plupart d’entre eux expriment le vœu de voir le gouvernement leur créer des meilleures conditions de travail.

Jean Louis KAGAHE

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Karongi: La population locale a défié la polygamie et le concubinage

Sous l’impulsion de l’Organisation  RWAMREC  en collaboration avec le District de Karongi , les ménages …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *