Accueil / Actualités / L’environnement est tout, on en mange, on en boit, on en respire et il nous loge

L’environnement est tout, on en mange, on en boit, on en respire et il nous loge

Le 5 Juin de chaque année, le monde célèbre la journée de l’environnement, dont la protection assure la survie et l’avenir de l’humanité. Il est notre source de nourriture et d’eau potable. Les légumes, l’eau et même la viande qui provient des animaux ont tous une chose en commun.

Les aliments que nous consommons, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, bon nombre médicaments qui sauvent des vies et le climat qui rend notre planète habitable proviennent tous de la nature. Chaque année, les plantes marines produisent plus de la moitié de l’oxygène de notre atmosphère et un arbre mature purifie notre air, absorbant 22 kilos de dioxyde de carbone, libérant de l’oxygène en échange.

La célébration de cette journée nous permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l’opinion publique et donner aux individus, aux entreprises et aux collectivités le sens de leurs responsabilités en ce qui concerne la protection et l’amélioration de l’environnement. Depuis son lancement en 1974, cette journée est devenue une plate-forme mondiale de sensibilisation du public largement célébrée dans le monde entier.

Protéger l’environnement c’est nous protéger nous-mêmes

Au Rwanda et au monde, la pollution reste la source des maladies respiratoires .Les gens devraient comprendre que la pollution contribue au manque de nourriture, et qu’ils devraient arrêter la pollution pour ne pas succomber à la famine. Mais pourtant, la pollution continue.

L’environnement est aussi composé de l’air que nous respirons, et protéger l’environnement, c’est préserver la qualité de l’air qu’on respire. L’oxygène qui se trouve dans l’air et l’une des choses qui nous maintient envie. Sans oxygène, nous ne survivrions pas.

Comme nous l’a témoigné Colette RUHAMYA, ancienne directrice générale de REMA (Rwanda Environmental Management Authority), « plus les gens continuent de fumer, de bruler des buissons ou de faire des actes qui polluent l’air, plus la montante d’oxygène diminue dans l’air. » Si cela continue, dans quelques années, il n’y aura presque plus d’oxygène pour tous les personnes qui seront sur terre.

Ainsi, quand l’environnement est pollué, il y a plusieurs risques d’y contracter des maladies comme la cholera et d’autres maladies d’origine hydrique, ou des maladies pulmonaires comme le cancer des poumons.

Dr Innocent TURATE des services du VIH et autres maladies infectieuses au Rwanda révèle ce qui suit, « nous avons enregistré plus de trois millions de cas de maladies respiratoires dont la pollution a fait 13% » , ceci montre que la pollution tue et que chacun devrait lutter pour l’environnement et aussi pour une bonne santé.

Protéger l’environnement, c’est aussi pour conserver un bon climat. Nos sociétés se sont adaptées au climat actuel et si cela changeait, les sociétés n’y seront plus adaptées. Déjà, plusieurs endroits dans le monde ont commencés à assister aux catastrophes provoquées par les changements climatiques et si cela continue, certaines régions assisteront à une montée des eaux, des sécheresses, des tempêtes violentes et beaucoup d’autres. L’agriculture locale en sera affectée, les gens mourons ainsi que les plantes et les autres animaux. Nous devons donc limiter notre impact sur le climat en protégeant l’environnement.

Le thème de la journée mondiale de l’environnement, le 5 juin 2020, est la biodiversité : c’est un appel à l’action pour lutter contre la perte accélérée d’espèces et la dégradation du monde naturel. Un million d’espèces végétales et animales sont menacées d’extinction, en grande partie à cause des activités humaines. La Journée mondiale de l’environnement nous invite à repenser la manière dont nos systèmes économiques ont évolué et l’impact qu’ils ont sur l’environnement.

La biodiversité est une toile complexe et interdépendante, au sein de laquelle chaque membre joue un rôle important.

Shinga Mukunzi Honoré,

Vacancier de Kigali

 

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Sahara Issue: US Reaffirm Support to Morocco’s Autonomy Plan as a ‘Serious, Credible and Realistic’ Solution

Washington – The United States on Monday November  23, 2021, reaffirmed its support to Morocco’s …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *