Accueil / Accountability / Génocide 1994 : Des attaques décisives à Bisesero

Génocide 1994 : Des attaques décisives à Bisesero

En date du 13/5/1994, une attaque de grande envergure a été menée contre les Tutsi refugies à Bisesero. Les  tueurs étaient composés de militaires de la Garde présidentielle et d’autres qui avaient fui les combats, des Interahamwe venus de différentes localités, et de tueurs expérimentés venus de Bugarama à Cyangugu, Gisenyi, Ruhengeri et Gikongoro.

 Selon la Commission Rwandaise de Lutte contre le Génocide (CNLG), les autorités portaient tous des armes à feu, comme le ministre Eliezer Niyitegeka, Clément Kayishema, Préfet de Kibuye, Alfred Musema directeur de l’usine à thé de Gisovu, le commerçant Obed Ruzindana, et son petit frère Joseph Mpambara, Charles Sikubwabo, Bourgmestre de la Commune Gishyita, Aloys Ndimbati, Bourgmestre de la Commune Gisovu, Ntakirutimana Gerard, Directeur de l’hôpital de Mugonero, John Yusuf Munyakazi chef des Interahamwe de Bugarama à Cyangugu et d’autres. Ils étaient tous expérimentés dans la conduite d’attaques dans Kibuye et Cyangugu.

Le 13 avril 1994, vers 9h du matin, les tueurs ont commencé les massacres jusqu’à 16h de l’après-midi. Des bus de I’ONATRACOM, des camionnettes confisquées à des Tutsi qui avaient été tués, des camions de la société COLAS qui étaient utilisés pour aménager la route Kibuye-Gitarama et d’autres véhicules des autorités, avaient amené des militaires de la garde Présidentielle, de nombreux Interahamwe qui ont commencé à tuer les Tutsi de Bisesero qui s’étaient réfugiés sur les collines de Muyira et Gitwe, et qui étaient fatigués, et en plus les attaques étaient très fortes de façon qu’ils ne pouvaient plus résister face aux armes de guerre utilisées par les tueurs.

Les tueurs ont attaqué les Tutsi, en hurlant « tubatsembatsembe » c.à.d. « exterminons-les ». Ils ont ouvert le feu sur les Tutsi, ont lancé des grenades, et utilisé leur armes traditionnelles ; de nombreux cadavres d’enfants, de femmes et de vieilles personnes gisaient sur le sol. Cette attaque a fort découragé les Abasesero et a tué un grand nombre parmi ceux-ci, ce jour-là plus de 30,000 Tutsi furent tués.

Le même jour les massacres ont cessé vers 17 h du soir, les tueurs se rassemblèrent à l’endroit appelé « ku Cyapa », à l’intersection des Communes Gishyita et Gisovu, pour préparer la suite des opérations de massacres qui devaient continuer le lendemain matin.

Les tueurs sont revenus le 14 mai 1994 et tuèrent à nouveau des Tutsi, de façon qu’il en restait moins de 10,000. Les survivants de ces massacres se sont dès lors cachés dans les broussailles, courraient sur les collines en fuyant les Interahamwe qui leur tiraient dessus, et les blessés étaient traqués par les tueurs à l’aide de chiens.

Les collines de Bisesero sont situées dans l’ancienne Préfecture de Kibuye, et faisaient partie de deux Communes, Gisovu et Gishyita, et étaient couvertes de bois touffus. Actuellement Bisesero touche à quatre Secteurs du District de Karongi : Mubuga, Gishyita, Rwankuba et Twumba.

Bisesero était peuplé par de nombreux Tutsi dont on évaluait le nombre à près de 60,000 ; pendant le Génocide ils ont résisté vaillamment et jusqu’au mois de mai les tueurs n’avaient pas encore pu les vaincre. Pendant le Génocide de nombreux Tutsi se sont réfugiés à Bisesero et y ont péri.

S’y sont réfugiés des Tutsi qui sont venus de localités différentes de la Préfecture Kibuye, Rubengera, Rutsiro, Rwamatamu, Gisovu, Gikongoro, Gishyita, Gitesi et Gikongoro.

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Rwanda: des dizaines de morts après les inondations et glissements de terrains

Au Rwanda, des centaines de familles sont sinistrées à cause des fortes pluies torrentielles, notamment …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *