Accueil / Actualités / RSF s’inquiète de l’arrestation des journalistes au Rwanda

RSF s’inquiète de l’arrestation des journalistes au Rwanda

Après l’arrestation des YouTubeurs et journalistes rwandais pendant le confinement, Rapporteurs Sans Frontières se dit inquiet et annonce enquêter sur les circonstances de ces arrestations.

Selon la Police rwandaise, ces blogueurs et journalistes ont été arrêtés pour avoir, d’une manière ou d’une autre, enfreint les règles du confinement.

Le 8 avril, les autorités annoncent l’arrestation de six personnes, dont deux journalistes, qui distribuaientde la nourriture dans Bannyahe, quartier populaire en voie de destruction.

Il s’agit de deux youtubeurs de la chaîne Afrimax TV, qui participaient à cette activité sans respecter des règles de distanciation sociale.

Lundi, 12 Avril 2020, c’est le tour de Théoneste Nsengimana, directeur du journal Umubavu, qui a aussi une Télévision en ligne. Il est accusé d’avoir voulu payer 20.000 Rwfs à chaque citoyen qui accepterait de témoigner devant les caméras,  au sujet d’une pseudo aide sociale en provenance de l’étranger.Les bailleurs utiliseraient ce vidéo pour convaincre d’autres donateurs à cette fin.

Cependant, certains journalistes comme John William Ntwari d’Ireme.net suppose que les infractions  à l’encontre de Nsengimana ont été fabriquées. Mais toujours il compte attendre le jugement.

En 2017, Théoneste Nsengimana faisait partie de l’équipe de campagne en faveur de Diane Rwigara, l’aspirante candidate aux présidentielles, disqualifiée par la Commission électorale.

En plus, Théoneste Nsengimana est apparu à Nyamirambo, en T-Shirt blanc, soutenant l’ouverture du Mouvement fondé par ladite Diane Rwigara.

Ce mercredi, dans les quartiers de Gisozi, on a aussi arrêté un certain Niyonsenga Dieudonné (a.k.a Cyuma) d’Ishema TV avec son chauffeur. Les deux se seraient bagarrés avec les gens de patrouilles diurnes, et les auraient insultés. En plus, le chauffeur portait un carte de presse delivrée par son patron, alors qu’il n’est pas journaliste. Cette carte lui facilitait la libre circulation pendant le confinement.

Dans un tweet, Reporters sans frontières assure être préoccupé par le sort des journalistes et blogueurs encore en prison et annonce enquêter sur les circonstances de ces arrestations. Le Rwanda est classé 155e sur 179 selon le classement mondial de la liberté de la presse 2019 de RSF.

 

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Rwanda: des dizaines de morts après les inondations et glissements de terrains

Au Rwanda, des centaines de familles sont sinistrées à cause des fortes pluies torrentielles, notamment …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *