Accueil / Actualités / CNLG apporte des modifications au programme Kwibuka 26

CNLG apporte des modifications au programme Kwibuka 26

La Commission nationale de lutte contre le génocide (CNLG) a apporté des modifications qui affecteront deux événements clés du début et de la fermeture de Kwibuka – Semaine de commémoration, les 7 et 13 avril.

Au cours de la semaine, le pays mène des activités liées à l’hommage à plus d’un million de Tutsis qui ont péri pendant le génocide  contre les tutsi méticuleusement préparé et perpétré par le gouvernement entre le 7 avril et le 4 juillet 1994. Au cours des 25 dernières années, Kwibuka a notamment visité les monuments commémoratifs du génocide pour déposer des couronnes sur les charniers alors que les personnes en deuil rendaient hommage aux victimes. Ils se réunissent également dans des endroits désignés pour suivre plusieurs sessions sur l’idéologie du génocide, le déni, la résilience des survivants, entre autres. Une marche pour la commémoration et des veillées nocturnes dans différents lieux.

Pour Kwibuka 26, la crise de Covid-19 ne permettra pas aux gens de se réunir et de tels événements qui rassemblent les gens n’auront pas lieu dans leur format habituel. La semaine dernière, le CNLG avait prévu de sélectionner des personnes pour participer aux événements officiels au niveau national et du district lors de la commémoration du génocide de 1994 contre les Tutsi, tandis que le reste des Rwandais resteraient chez eux et assureraient le suivi par des moyens numériques. Mais le programme a changé.

Un nouveau communiqué a apporté plus de changements

«L’ouverture officielle des cérémonies de commémoration au niveau du district le 7 avril n’aura pas lieu, comme proposé précédemment. Tous les citoyens participeront à la commémoration de leur domicile en utilisant la télévision, la radio et les médias sociaux pour suivre l’événement national au site de commémoration de Kigali-Gisozi », a déclaré le Dr Jean Damascene Bizimana, Secrétaire Exécutif du CNLG. Bizimana a également ajouté,  que la date de clôture du 13 avril de la semaine de commémoration officielle, qui était également censée avoir peu de fonctionnaires présents, n’aura pas lieu. Cette journée de clôture, qui a lieu chaque année au site commémoratif du génocide de Rebero dans le district de Kicukiro, où plus de 14 000 victimes sont enterrées, est dédiée à la commémoration des politiciens tués lors du génocide de 1994 contre les Tutsi. Le CNLG a déclaré que ces changements faisaient partie du plan national de prévention de la propagation du coronavirus. Il a également été informé par la récente décision du cabinet de prolonger de 15 jours la période de verrouillage des coronavirus.  Le Dr Bizimana a rappelé aux Rwandais qu’ils pouvaient toujours commémorer le 26e anniversaire du génocide de 1994 contre les Tutsi, sans mettre leur vie en danger de contracter et de propager le coronavirus. La deuxième période de verrouillage a été annoncée le 1er avril, trois jours avant la fin du premier le 4 avril. La fermeture prolongée se poursuivra jusqu’au 19 avril 2020 à 23 h 59, soit une période de plus de 15 jours de séjour à la maison.

Traduction d’un article de KT Press

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Rwanda: des dizaines de morts après les inondations et glissements de terrains

Au Rwanda, des centaines de familles sont sinistrées à cause des fortes pluies torrentielles, notamment …