Accueil / Accountability / Planification du genocide: La presse concernée, active et passive

Planification du genocide: La presse concernée, active et passive

La Commission Nationale de Lutte contre le Génocide continue de mettre en lumière certaines des actions qui ont été menées dans le cadre de la planification du genocide perpétrécontre les Tutsi en 1994.  

Parmi les faits marquants de la période allant du 9 au 15 février des années 1991-1994, la presse est active et passive.

Adrien Rangira, Journal le Flambeau

Le 9 février 1993, dans son numéro 4, le journal le Flambeau d’Adrien Rangira (parlementaire de transition),  proche de l’opposition au Gouvernement rwandais, a expliqué, photos à l’appui, que les militaraires français se battaient aux côtés de l’ armée rwandaise (FAR) contre l’Armée patriotique Rwandaise du FPR-Inkotanyi.

Pendant la journée, un gendarme français, le Major CORRIERE, détaché auprès du service de la police judiciaire de la gendarmerie rwandaise, s’est rendu au siège de la rédaction de ce journal pour harceler violement les journalistes et leur intimer I ‘ordre de lui reveler l’identité de la personne qui les avait informé et fourni les photos des Français pris sur le champ des operations militaires.

Le rédacteuren chef du journal, Rangira Adrien, a immédiatement appelé au secours le Groupe d’Observateurs Militaires Neutres (GOMN) de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) qui est intervenu et a prié le Major CORRIERE de laisser les journalistes faire leur travail en toute indépendance et sans aucune entrave.

Mais le gendarme français n’en est pas arête là, ils’est rendu au laboratoire photographique PHOTOLAB et a accuse deux de ses employés Tutsi,  Joseph Rudasingwa et Anne Marie Byukusenge, d’avoir fourni les photos en question. Ces employés ont été emmenés au bureau de gendarmerie désigné sous le nom de “Criminologie”, pour y être battus et torturés, et n’ont été libérés que grâce à l’intervention du Comité Croix Rouge Internationale (CICR) qu’ avaient alertée leurs familles.

Calcature de feu Agathe et Rugenera, par Kangura

Le journal Kangura du mois de février 1994 a publié une caricature dans laquelle la Premier Ministre, feu Agathe Uwilingiyimana, et le Ministre des Finances, Marc Rugenera, apparaissaient sous les traits de rats.

Ils étaient tous les deux persecutés parce qu’ils étaient members respectivement du MDR et du PSD, partis non alignés sur le Hutu Power des extrémistes qui planifiaient le génocide des Tutsi.

Dans la même image apparaissait également un homme armée d’un gourdin clouté, appelécommunément “Nta mpongano y ‘umwanzi”, littéralement ” Pas de pitié envers l’ennemi”, et prêt à s’enservir pour abattre ces deux personnes.

Ce genre de gourdin, ainsi que les massues et les machettes, fut l’une des armes avec lesquelles les tueurs ont achevé avec cruauté leurs victimes pendant le genocide.

La CNLG précisons que la France avait envoyé au Rwanda des informaticiens gendarmes, chargés notamment d’utiliser de la technologie informatique pour dresser la liste des complices présumés des Inkotanyi tout en mentionnant leur ethnie. Ils étaient commandés par le Colonel Michel Robardey.  Ces listes ont été utilisées par les tueurs pendant le génocide des Tutsi en 1994

Et en guise de conclusion, la planification du génocide a pris de l’ampleur au début de l’année 1993, durant laquelle des massacres de Tutsi ont été commis ici et là dans le pays. L’armée rwandaise tuait en toute impunité la population, et aucune valeur n’était apportée aux négociations de paix et aux cessez le feu. Le Groupe d’Observateurs Militaires Neutres de l’ Organisation de I ‘Union Africaine n’ avait jamais cessé d’ en fournir les preuves et de le dénoncer, mais en vain.

CNLG

 

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Region/Security: 17 th meeting of the Coordination Committee of the Global Counter-Terrorism Forum

The Global Counterterrorism Forum (GCTF), co-chaired by Morocco and Canada has adopted during the 17 …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *