Accueil / Actualités / L’homosexualité l’emporte sur la compétence pour des postes juteux à Kinshasa

L’homosexualité l’emporte sur la compétence pour des postes juteux à Kinshasa

Ville de Kinshasa-RDC

La République démocratique du Congo est comptée parmi les pays ayant le taux de chômage très vertigineux au monde. Certaines organisations estiment à 90 ou 95% le taux de chômage, sans compter ceux qui vivent de la débrouillardise et de l’informel.

Il n’y a pas assez d’entreprises et industries au Congo, celles privées appartenant à des étrangers sont comptées au bout des doigts. Pire encore, la main d’œuvre n’est pas congolaise. En cette manière, l’État est resté impuissant et aphone. Le peuple attend la création d’emplois cette année, déclarée  » des actions » par le Chef de l’Etat.

Trouver actuellement du bon travail au Congo est une gageüre. Le nombre de diplômes n’est pas une exigence, même si, à première vue et pour des formalités, cela apparaît dans les offres d’emplois. Le monde du travail le plus bénéfique est aujourd’hui dominé par des loges qui contrôlent la plupart d’Organismes internationaux et entreprises surtout privées. Après l’embauche, le responsable vous tend l’appât très succulent, mais de courte durée. C’est au bout de quelques jours que l’employeur révèle ses intentions sournoises d’entretenir une relation amoureuse avec l’employé, peu importe le sexe.

A propos, la Rédaction du Potentiel online a rencontré trois hommes ayant abdiqué leurs postes, en l’espace d’une semaine, parce que contraints à l’homosexualité. Les Patrons, des hommes veulent des relations amoureuses avec leurs travailleurs gradés, des hommes aussi. Cette pratique prend une ascendance inquiétante à Kinshasa, à tel enseigne que peu seulement de ceux qui ont un esprit supérieur refusent de céder à cette demande « satanique ». Seuls les esprits inférieurs acceptent comme hommes, de devenir femmes.

Plusieurs cas ont été enregistrés dans les entreprises de télécommunications, dans les entreprises dirigées par les Indo-pakistanais et autres firmes internationales.

D’autres cas sont signalés, cette fois-ci défiant les valeurs morales et éthiques reconnues aux Congolais.

Si les hommes sont soumis aux actes d’homosexualité, les femmes elles sont utilisées pour la sodomie, la fellation. Le cas échéant, elles doivent coucher avec les animaux. Leurs chances s’égrainent ainsi au fil de temps et finissent par passer l’arme à gauche. Ces cas sont légion. Beaucoup ont eu la vie sauve après confession suivie des séances de délivrance dans leurs églises.

 

L’épine
Les loges logent désormais dans les logis congolais. Les serviteurs de Dieu interrogés à propos, parlent des œuvres sataniques pour humilier l’homme créé à l’image de Dieu.  «  Ce n’est pas normal qu’un homme couche avec un homme ou avec un animal pour conserver son boulot « , regrette Pasteur Georges Monga, responsable adjoint de l’église « Moisson abondante » dans la commune de Lemba.

 

Et celui-ci d’ajouter : «  Ceux qui cèdent à ce genre de pratiques perdent leur dignité humaine et finissent très mal leur parcours terrestre, souvent de manière brutale et ignominieuse » .

 

Pourtant, la RDC est réputée pays où la population croie en Dieu, et chaque avenue compte plus de cinq églises dans certains quartiers, plus de dix dans d’autres.

Ces églises devraient, de l’avis de beaucoup d’observateurs, prêcher à leurs ouailles sur ce thème pour endiguer l’irréparable.

Voilà des sujets à développer, au lieu de passer des journées entières à ne prêcher que sur les bénédictions. Le salut des âmes en dépend.

Le Potentiel.

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Maroc-Côte d’Ivoire / ouverture d’un Consulat Généralde la Côte d’Ivoire à Laayoune

Confirmant la dynamique irréversible de reconnaissance de la marocanité du Sahara, la Côte d’Ivoire a …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *