Accueil / Actualités / Rwanda: première usine pharmaceutique à démarrer la production en juillet

Rwanda: première usine pharmaceutique à démarrer la production en juillet

L’usine d’antibiotiques pharmaceutiques très attendue au Rwanda commencera sa production en juillet de cette année, ont déclaré des responsables à KT Press, dont renaissanceactu.com a repris ces informations.

En 2017, l’usine Cooper Pharma East Africa de Cooper Pharma – une société pharmaceutique marocaine a lancé la construction de son usine dans la zone économique spéciale de Kigali sur 20000 mètres carrés.

Les travaux de construction ont commencé par la pose d’une première pierre de l’usine. D’ici juillet de cette année, du liquide intraveineux (IV) sera produit dans la phase initiale, en attendant la production future d’antibiotiques.

Les liquides intraveineux (généralement appelés liquides «IV») sont des liquides administrés à un patient dans des conditions de santé critiques pour remplacer l’eau, le sucre et le sel nécessaires en cas de maladie grave ou d’opération, et ne peuvent ni manger ni boire normalement.

Le projet d’usine pharmaceutique en deux phases fait partie des 21 accords signés entre le Maroc et le Rwanda en octobre 2016 lors d’une visite de 3 jours du roi Mohammed VI dans le pays.

Initialement, le gouvernement avait courtisé la société pharmaceutique marocaine pour fabriquer une gamme de médicaments, y compris la production de sachets intraveineux sans PVC, de dosages solides oraux et de tous les comprimés, y compris des analgésiques et des antibiotiques.

La première phase devrait coûter 6 millions de dollars et fournir des emplois à plus de 40 experts médicaux locaux.

«Le gouvernement nous a demandé de commencer par les fluides IV et jusqu’à présent, les travaux de construction de la ligne IV d’une valeur de 2 millions de dollars sont en cours de finition. Nous prévoyons de commencer la production au deuxième trimestre de cette année », a déclaré le pharmacien Dr Danny Mutembe, représentant de Cooper Pharma Rwanda.

Il a révélé que le projet est à un taux d’exécution de 70% et après le deuxième trimestre et l’avancement de la production IV; l’usine commencera la production d’antibiotiques dès que possible.

De nombreuses sociétés pharmaceutiques ont hésité à établir leurs franchises au Rwanda, mais Cooper Pharma et Apex Biotech Ltd, détenues conjointement par des investisseurs rwandais et bangladais, sont certaines qui ont déjà prévu d’ouvrir des filiales au Rwanda.

Ayman Cheikh Lahlou, PDG de Cooper Pharma, a déclaré que l’usine avait été conçue conformément aux normes de qualité européennes de bonnes pratiques de fabrication (BPF) et que le choix d’entrer au Rwanda appelait.

«Nous partageons des valeurs fortes, notamment l’amélioration de la santé des gens. Et nous sommes ici pour travailler main dans la main avec le gouvernement afin d’améliorer la bonne santé des citoyens », a-t-il déclaré lors du lancement des travaux de construction de l’usine en 2017.

Si elle est pleinement opérationnelle, l’usine devrait aider le Rwanda à réduire les dépenses d’importation de médicaments.

Au cours de l’exercice 2015-2016, le gouvernement a dépensé plus de 74,2 milliards de francs rwandais pour importer des médicaments de fabricants étrangers.

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Maroc : Ouverture des consulats par le Sao Tomé-Principe et la Centrafrique

La République Démocratique de Sao Tomé-et-Principe a inauguré, ce 23 janvier 2020, un Consulat Général …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *