Accueil / Actualités / Procès Neretse: Plaidoiries des parties civiles, qualifiant la défense de “maffieuse”

Procès Neretse: Plaidoiries des parties civiles, qualifiant la défense de “maffieuse”

Dans les plaidoiries des avocats des parties civiles, constituées contre Fabien Neretse, 71 ans, devant la cour d’assises de Bruxelles, elles s’en prennent contre sa défense qui manipule les témoins, une méthode “maffieuse”.

Fabien Neretse doit répondre de génocide pour avoir participé, en 1994, à l’entreprise de massacres systématiques de l’ethnie tutsie au Rwanda et d’assassinats ciblés, dont celui d’une famille belgorwandaise, les Bucyana-Beckers, et celui de Joseph Mpendwanzi, un Hutu modéré de Mataba.

Neretse proclame son innocence et l’un de ses avocats, Me André Flamme, minimise l’ampleur du génocide. Hier, le moment était venu d’entendre les plaidoiries des avocats des plaignants dans ce dossier, dont ceux de la famille de Claire Beckers qui a été passée par les armes, à Kigali, le 9 avril 1994.

À suivre l’accusation, c’est Neretsé, chef de son quartier dans la capitale rwandaise, qui a appelé l’armée pour procéder à l’exécution de plusieurs familles, soit 13 morts, au total.

Selon Me M ichèle Hirsch, l’accusé, voisin du couple Bucyana-Beckers, n’a pas supporté de voir les préparatifs de leur fuite. Ils allaient partir en voiture, rejoindre le siège de la Minuar (Mission des Nations-Unies au Rwanda) et continuer à vivre. «C’était insupportable, aux yeux de Neretse qui a appelé l’armée pour passer à l’action» , a insisté Me Hirsch (malgré la grippe). Deux neveux du couple belgo-rwandais vont survivre au massacre, en se faisant passer pour morts, ensevelis par les cadavres des 13 autres personnes dont leurs parents. Mais Neretse ne les a pas vus.

Pression sur les témoins, tout est «maffieux»

L’avocate de la famille Beckers s’est indignée des propos d’un avocat de la défense, Me André Flamme, qui «fait une propagande génocidaire» , affirme-t-elle. De diriger le feu aussi vers l’accusé lui-même en le traitant de «maffieux».

Pour Me Hirsch, il est évident que des témoins ont été achetés, d’autres briefés avant l’audience et d’autres encore mis sous pression.

Selon elle, tel est la conséquences du procès pendant que l’accusé est libre. “J’ai participle aux quatre procès qui ont précédé celui-ci, je m’étonne. Puisque Neretse est libre, le contact avec les témoins est facile. La méthode est maffieuses: acheter les témoins, les ménaces et pressions sur les témoins. Avant, pendant et après la gacaca, sa belle soeur a acheté les témoins jusqu’ à en etre emprisonnée. Un témoin a exprimé sa peur, suite au téléphone de Neretse avec son agent de pression en place, et quand les témoins arrivent ici à Bruxelles, ils font une répétition ‘question-réponse’. Pourqoui payer un témoin, pourquoi le presser? C’est ca la méthode maffieuse. Tous les moyens sont bons pour lutter contre l’ennemie. C’est la charte de mansonge depuis longtempts”.

Et d’ajouter, “On se méfie des attaques de la défense: sur le procureur, les parlementaires, les témoins, les avocats et sur les victimes comme Martine; les attaques contre la cour meme”.

Pour Me Flamme de la défense, “le contact avec le témoin est un droit”, propos rejeté par le magistrat fédéral, Arnaud d’Oultremont, “Cela se pratique ailleurs, dans la loi on ne touche pas au témoin”.

Et dans son réquisitoire, le magistrat fédéral accusé Neretse la mort de 9 personnes et la tentative de meurtre de 3 autres à Nyamirambo. Concernant Mataba, deux personnes connues dont Joseph Mpendwanzi et Anastase Nzamwita son ancien collaborateur a la GBK et l’OCIR Café.

A ajouter d’autres exterminés par sa malice Interahamwe de Mataba à laquelle il réservait l’assistance technico-financière  pendant les attaques, la transportant et la payant.

Lundi le 16 décembre, la défense aura huit heures de temps pour plaider la non culpabilité de son client.

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Moroccan Sahara/ the responsibility of Algeria in the genesis and the maintenance of the regional dispute over the Moroccan Sahara is obvious and imprescriptible (President of the African Institute for Peacebuilding and Conflict Transformation)

In the analysis he developed  during ‘’the Sahara Debate’’, a citizen-run show broadcasted on social …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *