Accueil / Actualités / Belgique: RESIRG envisage collecter les témoignages de femmes enceintes pendant le génocide

Belgique: RESIRG envisage collecter les témoignages de femmes enceintes pendant le génocide

RESIRG, « Réseau International Recherche et Génocide (RESIRG asbl) vient de tenir une soirée destinée à soutenir la recherche sur le génocide commis contre les Tutsis au Rwanda en 1994. Et parmi les projets à soutenir figure la collecte de témoignages de femmes enceintes qui ont dû accoucher dans un contexte de peur et de mort, et sans la moindre assistance.

La soirée qui s’est déroulé au Centre Arménien Hay Doun se samedi 7 décembre, avait pour objectif de collecter des fonds destinés à soutenir la recherche sur le genocide, mais aussi de lancer officiellement les activités de cette jeune ASBL.

Le Réseau International Recherche et Génocide (RESIRG asbl) voudrais apporter sa modeste contribution à l’édification de la mémoire universelle, en soutenant les recherches en cours ou en réalisant lui-même ses propres recherches.

En effet, on remarque que « ce génocide n’a pas encore fini de livrer ses secrets », et que beaucoup reste encore à faire, notamment en termes de genèse, de préparation, de perpétration, mais aussi de gestion des conséquences, et surtout de méthode de préservation et de transmission de la mémoire et de lutte contre le négationnisme.

Contrairement aux genocides dans le monde,  celui contre les Tutsis du Rwanda en 1994 a rapidement fait l’objet d’intérêt scientifique et médiatique. Un nombre important de publications a été produit (articles, thèses, mémoire, livres, films, etc.).

Les travaux effectués sur ce génocide sont de plusieurs types, allant des témoignages réels des survivants aux témoignages-fictions ou de mise en formes littéraires sur base de témoignages, des romans, des pièces de théâtre, des bandes dessinées et des films documentaires.

Cependant, on remarque que certaines d’entre elles vont dans le bon sens pour informer le public de ce qui s’est passée, et d’autres dans le sens qui frôle le négationnisme ou la banalisation, mais d’autres sont visiblement négationnistes.

Quid  RESIRG?

Fondée le 09 juin 2013, l’association Réseau International Recherche et Génocide (RESIRG asbl) a obtenu sa personnalité juridique et a été publiée au Moniteur belge le 13 mai 2019.

Elle a pour objectif, de développer et de promouvoir la recherche, l’information et l’éducation, dans leur rapport avec le génocide perpétré contre les Tutsis du Rwanda, en 1994.

Et elle comme missions d’organiser et de promouvoir des actions de recherche sur ledit génocide, afin de contribuer à l’intelligence de ses causes, à la compréhension de ses conséquences, ainsi qu’à la prévention de tout autre génocide, tant au Rwanda que partout ailleurs dans le monde ;

effectuer des travaux de recherche sur les stratégies de préservation et de transmission de la mémoire, aussi bien du génocide en cause que de tout autre génocide reconnu par les instances habilitées de la communauté internationale ;

soutenir les chercheurs, tant dans leur qualité de personnes morales que dans leur titre de personnalités scientifiques, pour peu que leurs travaux abondent dans le sens de la thématique ici à l’étude ;

former, d’informer, d’éduquer et de sensibiliser le public, au premier chef duquel les générations qui montent;

soutenir les rescapés du génocide perpétré contre les Tutsis ; contribuer à la lutte contre toute forme de négationnisme des génocides consacrés comme tels par le droit international.

Elle compte donc à son actif plusieurs conférences-débats, dont la plupart sont en lien avec plusieurs thèses de doctorat soutenues en Belgique.

A part la collecte de témoignages de femmes enceintes. RESIRG compte aussi organiser une journée d’étude sur « le rôle et la responsabilité de la communauté internationale pendant le génocide contre les Tutsis du Rwanda en 1994 ».

Jean Baptiste Karegeya, Bruxelles

 

 

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Rwanda-Belgique: Création de la Commission Vérité et Réconciliation, RESIRG salue l’initiative

Dans une lettre adressée à Monsieur Patrick DEWAEL Président du Parlement federal en date du …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *