Accueil / Actualités / Le nouveau « Master plan » de la Ville de Kigali met fin à la relocalisation des habitants des taudis

Le nouveau « Master plan » de la Ville de Kigali met fin à la relocalisation des habitants des taudis

Le plan directeur révisé de la ville de Kigali découragera la réinstallation des habitants des taudis. Ce schéma directeur présenté aux dirigeants locaux lors d’une réunion tenue le 21 novembre 2019 est supposé englober toutes les catégories d’urbains.  

Selon ce nouveau schéma qui sera lancé en décembre, les maisons dans les quartiers délabrés ne seront plus démolies pour ouvrir la voie à des logements haut de gamme, comme le dictait la version 2013 du plan directeur. Il offrira aux propriétaires de logements insalubres la possibilité d’aménager leurs maisons à des normes décentes, mais dans la mesure de leurs moyens financiers.

Lors de l’élaboration du plan directeur en mai 2019, Jean Runuya, président de l’Association des architectes rwandais, a déclaré qu’avant, le plan directeur était uniquement considéré comme un outil permettant de déplacer les citoyens des zones à haut risque et non dans son contexte plus large. Ce qui ne sera pas le cas.

Construction progressive autorisée

Le plan directeur révisé favorise également les propriétaires terriens qui sont immédiatement incapables de construire les maisons requises en permettant une construction progressive. La politique permettra aux gens d’achever un bâtiment par segments, dans la mesure de leurs économies.

De plus, la ville, avec la nouvelle édition, encouragera les «zones à usage mixte» le long des routes principales, ce que le plan directeur précédent n’accordait pas.

« Les zones à usage mixte sont des zones qui permettent à la fois des bâtiments commerciaux et / ou résidentiels », a expliqué Benon Rukundo, responsable de la révision du plan directeur et du contrôle du développement dans la ville de Kigali lors la réunion des dirigeants locaux de toutes les entités décentralisées de toute la ville.

En d’autres termes, selon Rukundo, l’utilisation combinée permettra à chacun d’avoir le devant d’une maison comme magasin et le dos comme résidence.

Un plan directeur incluant tout le monde

Au cours de la réunion, les dirigeants locaux ont soulevé la question après laquelle tous les citadins ne considéraient pas le plan directeur comme le leur, car il était considéré comme un plan conçu pour servir les intérêts des riches aux dépens de ceux qui disposaient de peu de moyens.

Nadine Gatsinzi Umutoni, vice-maire chargée des Affaires socio-économiques à la ville de Kigali, a répondu que le nouveau plan directeur global est favorable aux personnes de toutes les catégories.

«Ce plan n’exclut personne. Il a été soigneusement étudié pour intégrer les personnes à revenu élevé et faible », a déclaré le maire adjoint.

Le processus de conception du nouveau plan directeur a pris en compte les points de vue de différentes parties prenantes qui ont partagé leurs préoccupations concernant le plan directeur actuel par le biais de divers médias, tels que des rapports sur les villages et les médias sociaux, a ajouté Rukundo.

Le nouveau plan divise la ville en cinq zones identifiées par des symboles et des réglementations en fonction de leur utilisation.

La zone de résidence est représentée par la lettre «R» qui est subdivisée en zones plus petites allant de R1 à R4 en fonction du nombre d’unités de logement que l’on envisage de créer sur une seule parcelle.

Rukundo a précisé que la numérotation n’implique pas le nombre d’étages qu’une maison dans cette zone devrait avoir comme il est largement connu à l’heure actuelle, mais le nombre d’unités de logement.

Une autre catégorie représentée par la lettre «C» est réservée à un usage commercial, y compris dans les zones urbaines et les quartiers résidentiels.

Le plan directeur désigne également une zone de divertissement ou publique représentée par la lettre «P». Des installations publiques telles que des hôtels, des jardins et des parcs de loisirs seront installées dans ces zones.

Outre le pôle sportif de Kigali, qui figure dans le plan et qui comprendra des installations sportives et des centres commerciaux, le maire adjoint a déclaré que la ville prévoyait d’augmenter le nombre de jardins publics et d’espaces de loisirs.

Nadine Gatsinzi a donné l’exemple d’un village vert devant être construit dans le secteur de Kinyinya pour indiquer que «d’autres sont à venir».

En ce qui concerne la mobilité, la ville verra de nouvelles routes spécialement construites pour les transports en commun, a-t-elle mentionné.

Les deux autres catégories incluses dans le nouveau plan directeur sont les marécages représentés par «W» et les zones industrielles marquées par «I». Pour cette dernière catégorie, le plan différencie les zones polluantes des industries non polluantes.

Le nouveau plan directeur sera lancé et accessible au grand public d’ici  fin décembre 2019 pres la mise des points sur les ii.  Avec une garantie de 30 ans, il sera mis en œuvre en cinq phases, avec au moins 1,7 million d’emplois créés d’ici 2050.

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Football/Tourisme : après Arsenal, le Rwanda fait du PSG son nouveau partenaire

Le Paris SG a officialisé mercredi un partenariat de trois ans avec le Rwanda, un …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *