Accueil / Actualités / L’activité physique et son impact sur la santé et le bien-être de l’homme

L’activité physique et son impact sur la santé et le bien-être de l’homme

Sport en commun pratiqué à Kigali

 

 

Quel rôle peut jouer le sport dans la recherche du bien-être physique et psychique ? Cette section tente de donner des pistes pour répondre à cette interrogation, en traitant différents sujets tels que les bienfaits du sport en matière de prévention pour la santé et son rôle dans le combat contre certaines maladies, ou encore l’impact des campagnes de santé publique.

Santé, sport & bien-être

Au cours des dernières décennies, une baisse progressive du niveau de l’activité physique journalière a été constatée dans les pays industrialisés. Pour la plupart des personnes, les efforts physiques ont été majoritairement réduits que ce soit au travail, dans les tâches domestiques, dans les transports ou dans les loisirs. Bien que les risques de santé diffèrent selon les pays et les régions, il semble que l’inactivité physique soit un facteur important dans l’apparition de maladies non-transmissibles. L’activité physique peut, dans de nombreux cas, contrer les effets de l’inactivité sur la santé.

 

Les bénéfices du sport et de l’activité physique sur la santé

Bien que les premières recherches sur l’activité physique et la santé datent des années 1950, des importantes avancées sont perçues entre 1980 et 1990. Il existe aujourd’hui d’innombrables résultats scientifiques attribuant au sport et à l’activité physique des effets positifs sur les modes de vie. Les effets directs de la pratique régulière de l’activité physique sont particulièrement apparents dans la prévention de nombreuses maladies chroniques comme le diabète, le cancer, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, la dépression et l’ostéoporose.

 

Sport, activité physique et facteurs de risque pour les principales maladies

Une bonne compréhension des maladies les plus répandues et des facteurs de risque est cruciale pour comprendre le rôle de prévention et de promotion que le sport peut jouer dans le domaine de la santé. Dans les pays développés, le sport est largement utilisé comme outil d’éducation dans les communautés en ce qui concerne les facteurs de risque associés au VIH/SIDA. Alors que le VIH/SIDA ainsi que d’autres maladies contagieuses continuent à affecter des millions de personnes partout dans le monde, on constate de nos jours une augmentation significative du nombre de maladies non-transmissibles liées aux nouveaux modes de vie, à l’inactivité physique, à une alimentation déséquilibrée et à la consommation de tabac.

 

Le sport pour combattre les maladies transmissibles

La Banque Mondiale avance qu’au niveau mondial, les maladies transmissibles sont les principales causes de décès chez les enfants, mais qu’elles sont aussi des causes importantes de la mortalité adulte dans les pays en voie de développement. Ensemble, ce sont plus de 15 millions de morts par année, dont 80% dans les seuls pays en voie de développement.

 

Les implications pratiques des programmes sport et santé

La combinaison optimale du type, de la fréquence et de l’intensité de l’activité physique pour les différentes populations n’est pas connue. Toutefois, il existe un consensus commun : une activité physique régulière d’au moins 30 minutes et d’intensité modérée est recommandée pour bénéficier d’un mode de vie sain. Il est également important de choisir des activités présentant un intérêt culturel pour les individus les pratiquant.

 

Le sport et les campagnes de santé publique

En 2002, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a choisi ‘l’activité physique’ comme thème de sa Journée mondiale de la Santé. Depuis cette année, le 6 avril est devenu la Journée mondiale de l’Activité Physique. Cette initiative est un excellent exemple de la promotion de la santé au travers de l’activité physique.

Renaissance Actu/ Santeanddev.org

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Ebola en RDC : 23 nouveaux cas en quatre jours, une nette reprise à la hausse

Vingt-trois nouveaux cas de fièvre hémorragique Ebola ont été enregistrés en quatre jours dans l’est …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *