Accueil / Actualités / Rwanda : L’ancien Président de la Cour Suprême Jean Mutsinzi est décédé

Rwanda : L’ancien Président de la Cour Suprême Jean Mutsinzi est décédé

Jean Mutsinzi,  premier Président de la Cour Suprême après le génocide perpétré contre les tutsis en 1994

Le premier Président de la Cour suprême après le génocide perpétré contre les tutsis en 1994, Jean Mutsinzi, est décédé jeudi matin à l’hôpital King Faysal après une courte maladie.

Tel que relayé par le journal  local, The New Times, la triste nouvelle  a été confirmée par des sources familiales, qui ont déclaré  qu’il avait  été admis à l’hôpital  King Faysal il y a deux jours après avoir développé des complications non spécifiées. Il avait 81 ans.

Jean Mutsinzi, un avocat chevronné, a dirigé l’appareil judiciaire du pays durant la période la plus difficile qui a suivi le génocide perpétré contre les Tutsi.

Pendant ce temps, des dizaines de milliers de personnes étaient en prison pour leur rôle dans le génocide, avec si peu d’officiers de justice capables de rendre la justice tant attendue pour les survivants du génocide.

Les juges, les procureurs et les avocats étaient morts, en prison pour génocide ou avaient fui le pays.

A l’issue de son service à la Cour Suprême, Jean Mutsinzi a été nommé juge à la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, dont il assumera ensuite les fonctions de président pour un mandat de deux ans.

On se souvient également de Mutsinzi pour son travail à la tête d’une commission indépendante d’experts chargée d’enquêter sur l’assassinat de l’avion qui transportait l’ancien président Juvénal Habyarimana en avril 1994.

L’équipe chargée de l’enquête, connue sous le nom de Commission Mutsinzi, a été mandatée par un décret du Premier ministre pour «établir la vérité sur les circonstances de l’écrasement de l’avion Falcon-50, immatriculé 9XR-NN le 6 avril 1994».

La dite Commission a été mise en place en en 2007 et a présenté son rapport en 2009, après avoir interrogé près de 600 témoins qui ont soit observé ce qui s’était passé, soit obtenu des informations directement liées à l’attaque de l’avion.

La commission Mutsinzi, qui a également fait appel à la balistique et à d’autres experts du Royaume-Uni, a conclu que l’attaque avait été organisée et exécutée à l’interne, et l’analyse a établi que le missile qui a abattu l’avion provenait clairement des positions de défense des ex-FAR,  les ancienne forces gouvernementales.

Ces conclusions ont ensuite été corroborées par une autre enquête des juges français,  Marc Trévidic et Nathalie Poux.

Les conclusions de Mutsinzi et de Trévidic ont toutes deux démenti  les allégations d’un autre juge français, Jean Louis Bruguière, qui affirmait  que les combattants de l’Armée patriotique du Rwanda avaient joué un rôle déterminant dans la fusillade de l’avion.

Renaissance Actu

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Un doute plane sur l’héritage laissé par Mugabe après sa mort

L’ancien président zimbabwéen Robert Mugabé, décédé en septembre dernier à l’âge de 95 ans, a …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *