Accueil / Actualités / Fraude sur Internet : Un Nigérian escroque 1 million de dollars depuis la prison

Fraude sur Internet : Un Nigérian escroque 1 million de dollars depuis la prison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hope Olusegun Aroke

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un escroc reconnu coupable de fraude sur Internet fait l’objet d’une enquête au Nigeria pour avoir organisé une « méga escroquerie » depuis une prison à sécurité maximale.

Les responsables de la lutte contre la corruption ont déclaré que Hope Olusegun Aroke a utilisé un « réseau de complices » pour escroquer 1 million de dollars. Il a été arrêté en 2012 et purge une peine de 24 ans à la prison de haute sécurité de Kirikiri. Cependant, une enquête préliminaire a révélé qu’il a toujours accès à internet.

Dans un communiqué publié mardi, La Commission nigériane contre les délits économiques et financiers (anglais: Economic and Financial Crimes Commission, abrégée EFCC) a déclaré avoir reçu des informations sur cet incident et qu’elle était confrontée à l’énigme de savoir comment il a pu escroquer un tel montant depuis la prison.

Après son arrestation en 2012, la Commission avait déclaré que l’étudiant alors basé en Malaisie était à la tête d’un réseau complexe d’escroqueurs mondiaux.

Selon la Commission, une enquête préliminaire en début de semaine a révélé que « contre toute pratique habituelle », Aroke avait eu accès à Internet et à son téléphone. Il avait également été admis à l’hôpital de la police nigériane à Lagos pour une « maladie non divulguée » et avait réussi à quitter l’établissement pour séjourner dans des hôtels, rencontrer sa femme et ses enfants.

Bien qu’étant en prison, il avait utilisé un nom fictif, Akinwunmi Sorinmade, pour ouvrir deux comptes bancaires et acheté une voiture de luxe et des maisons.

Les responsables de la lutte contre la corruption enquêtent sur les raisons de son admission à l’hôpital et sur comment il a pu quitter l’établissement pour se rendre à l’hôtel et dans d’autres lieux.

La prison de haute sécurité de Kirikiri est gérée par le Service correctionnel nigérian.

Cette affaire a choqué de nombreux Nigérians qui cherchent à savoir comment un détenu purgeant une peine dans une prison de haute sécurité la plus importante du pays a pu opérer aussi librement.

Plusieurs pensent qu’Aroke a réussi son coup avec l’aide des fonctionnaires pénitentiaires corrompus.

Afrikmag.com

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Ebola en RDC : 23 nouveaux cas en quatre jours, une nette reprise à la hausse

Vingt-trois nouveaux cas de fièvre hémorragique Ebola ont été enregistrés en quatre jours dans l’est …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *