Accueil / Actualités / Rwanda – Burundi: Les Evêques Catholiques plaident pour la population

Rwanda – Burundi: Les Evêques Catholiques plaident pour la population

Dans un communiqué de presse publié à l’issue de l’assemblée plénière de l’Association des Conférences des Ordinaires du Rwanda et du Burundi (ACOREB) tenue à Kigali du 11 au 14 novembre, les archevêques et évêques du Rwanda et du Burundi appellent de nouveau à la restauration des relations diplomatiques entre leurs deux pays frères.

Ces prélats catholiques qui déplorent la restriction de la liberté de circulation des biens et des personnes entre leurs pays frères, le Rwanda et le Burundi  appellent de leurs vœux la normalisation des relations diplomatiques pour le bien de leurs populations respectives.

Dans le neuvième point du communiqué de presse publié le 14 mars 2019, sanctionant leur séance plénière ordinaire du 11 au 14 mars 2019 à la Procure d’Accueil de Saint-Charles Borromée à Ngozi, ces archevêques et évêques, membres de l’ACOREB, avaient formulé le même appel.

L’ombre est dans leurs relations depuis 2015

Le chef de l’Etat burundais accuse le Rwanda d’être à l’origine de la crise que traverse le Burundi depuis avril 2015. Dans une lettre ayant fuité sur les réseaux sociaux et dont l’authenticité a été confirmée à l’AFP par une source au sein de la présidence, M. Nkurunziza a accusé le Rwanda, comme il l’a déjà fait à de nombreuses reprises, d’être à l’origine de la crise que traverse le Burundi depuis avril 2015.

Il a soutenu notamment que son voisin recrute et soutient de jeunes réfugiés burundais qui tentent ensuite de “déstabiliser” le Burundi.Nkurunziza, qui accuse régulièrement le Rwanda d’être le “cheval de Troie” de l’ancien colon belge et de l’Union européenne, estime que c’est au terme d’un sommet régional que le gouvernement pourra participer à un dernier round du dialogue inter-burundais de sortie de crise.

Le Rwanda accuse le Burundi de constituer la base arrière des rebelles qui attaquent le Rwanda. De là, Kigali accuse son voisin d’être derrière les attaques armées menées  dans certaines localités rwandaises frontalières du Burundi.

La tension politique entre le Rwanda et le Burundi fait partie des problèmes qui minent l’intégration de  la Communauté de l’Afrique de l’Est, l’EAC.

Pour Christopher Kayumba, professeur à l’Université du Rwanda, cité par le DW, seul le renforcement de la démocratie dans les pays peut ramener la stabilité dans la région.

Sur Karegeya Jean Baptiste Omar

Vérifiez également

Un doute plane sur l’héritage laissé par Mugabe après sa mort

L’ancien président zimbabwéen Robert Mugabé, décédé en septembre dernier à l’âge de 95 ans, a …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *