Accueil / Actualités / Les Sociétés d’assurances SORAS et SAHAM fusionnées pour devenir Sanlam Rwanda

Les Sociétés d’assurances SORAS et SAHAM fusionnées pour devenir Sanlam Rwanda

Responsables de l’ex=SORAS e de l’ex-SAHAM

Après près de cinq ans que le Groupe Sanlam ait débuté l’achat des actions dans la Société locale d’assurances, SORAS déjà fusionnée avec l’autre Societé d’assurances SAHAM  est   désormais devenue la propriété à part entière   de  Sanlam et prend désormais son appelation  et son logo.

Cette annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue conjointement par le Vice-président de Sanlam Pan-Africa, Junior Ngulube  et les représentants de l’ex SORAS et ceux de l’ex- SAHAM.,  Ngulube a indiqué que c’est à l’issue des procédures législatives que cette acquisition devient effective, et que désormais la Société SORAS opérera sous la marque de Sanlam, une société d’assurances sud-africaine.

Le processus d’acquisition a débuté en 2014, lorsque Sanlam a acquis 63% du capital de SORAS avant de devenir propriétaire intégral en 2018.

Le groupe Sanlam a  aujourd’hui acquis la  fusion de  la société d’assurances SORAS avec l’autre société  d’assurances SAHAM.

Pour Junior Ngulube, « la stagnation du marché local a souvent été attribuée au manque de professionnalisme et d’innovation, ainsi qu’à la concurrence des prix ».

A l’avenir, a-t-il déclaré, la priorité sera accordée à la personnalisation des produits et services qui seront pertinents sur le marché.

Les actifs de la société sont  dans des biens immobiliers, des obligations, des bons du Trésor et des dépôts à terme.

Selon  Fiacre Birasa, Directeur général de l’ex-SORAS devenue aujourd’hui  Sanlam Rwanda, «  l’appartenance au groupe Sanlam  permettra d’améliorer et de renforcer la qualité des services à rendre aux clients ».

«Nous faisons maintenant partie intégrante d’un groupe qui a plus de 100 ans d’expérience dans le secteur financier pendant que SORAS n’existe qu’il ya 30 ans. Cela apportera une expertise dont nous avons besoin pour l’avenir», a déclaré Fiacre Birasa.

Il a indiqué que le fait que Sanlam opère dans plus ou moins trente quatre  pays en Afrique permettra aux clients de l’ex-SORAS  et SAHAM de bénéficier facilement des services dont ils auront besoin dans ces pays en matière d’assurances, donnant ici l’exemple de l’accès aux soins de santé.

Au sujet des inquiétudes soulevées  au sujet des conséquences éventuelles qu’apporterait cette appartenance à Sanlam, Birasa a rassuré la presse et les clients, affirmant que «  ce n’est qu’un changement d’appellation, mais pour le reste, les 46 branches de l’ex-SORAS vont rester opérationnelles, et le personnel ne doit pas s’inquiéter non plus ».

Hodari Jean Chrysostome, chargé du Département Assurance-vie dans l’ex-SORAS quant à lui affirme «  cette fusion SORAS-SAHAM est due au fait qu’il ya un même investisseur qui a achète 100% de leur capital. Il ne serait donc pas pratique d’opérer séparément alors que nous appartenons à un même investisseur ».

Quant à Betty Sayinzonga de l’Assurance-vie de l’ex-SAHAM, cette fusion  permettra d’atteindre le maximum des cons du pays qu’ils ne l’avaient fait auparavant.

«  Nous sommes contents de cette fusion avec SORAS sous la marque de Sanlam, car ceci nous permettra de parfaire nos services et d’atteindre le maximum des rwandais », a-t-elle déclaré.

Le groupe Sanlam  a 100 ans d’expérience et opère dans plusieurs  pays en Afrique, en Malaisie, aux USA, en Inde et en Australie. Son siège en Afrique se trouve en  Afrique du sud.

Jean Louis KAGAHE

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Un doute plane sur l’héritage laissé par Mugabe après sa mort

L’ancien président zimbabwéen Robert Mugabé, décédé en septembre dernier à l’âge de 95 ans, a …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *