Accueil / Actualités / Les États-Unis et la Chine parviennent à un accord commercial partiel

Les États-Unis et la Chine parviennent à un accord commercial partiel

Les États-Unis et la Chine se sont accordés vendredi sur la “phase 1” d’un accord partiel, censé mettre fin à leur guerre commerciale. Il couvre l’agriculture, la question des devises et des aspects de la protection de la propriété intellectuelle.

C’est la grande information du weekend, que beaucoup de journaux européens et américains n’ont pas manqué. Avec AFP, le monde, le Figaro, le parisien, euronews, france 24 et autres; reviennent sur cen répit dans le conflit commercial qui oppose les deux premières puissances économiques mondiales.

Washington et Pékin se sont accordés vendredi 11 octobre sur la “phase 1” d’un accord censé mettre fin à la guerre commerciale que se livrent les deux pays, conduisant Donald Trump à suspendre une hausse des droits de douane prévue la semaine prochaine.

Mais des responsables de l’administration américaine ont souligné que cet accord devait encore être couché sur le papier et qu’il faudrait encore travailler avant de pouvoir le finaliser.

Des marchés mondiaux malmenés

Il constitue l’avancée la plus notable sur la voie d’un armistice entre Américains et Chinois, qui se sont mutuellement imposé depuis quinze mois des droits et taxes sur des centaines de milliards de dollars de biens, freinant la croissance économique mondiale et malmenant les marchés financiers.

“Très près d’enterrer la hache de guerre”

Les deux premières puissances économiques de la planète sont “très près” d’enterrer la hache de guerre, a ajouté le président américain.

La rencontre concluait deux journées de discussions à haut niveau à Washington, pour tenter de résoudre un conflit commercial qui entrave les échanges entre les États-Unis et la Chine et le commerce mondial.

L’accord est incomplet mais il a le mérite d’exister. Une signature formelle de l’accord avec le président Xi Jinping est prévue lors du sommet des pays de la zone Asie-Pacifique au Chili.

«Nous sommes très proches de mettre fin à la guerre commerciale», a estimé le président américain.

Une fois la «phase 1» signée, doit commencer la négociation de la «phase 2», a expliqué Donald Trump. Il est possible qu’une «phase 3» s’en suive. «Des progrès ont été réalisés sur la question des transferts de technologie, mais il faudra aller plus loin dans la phase 2» a précisé le chef de l’État américain, «Nous avons fait beaucoup de progrès dans de nombreux domaines et nous allons poursuivre nos efforts» a commenté pour sa part Liu He.

Donald Trump n’a pas indiqué à chaud s’il avait aussi accepté d’assouplir les sanctions qui handicapent le géant chinois des équipements téléphoniques, Huawei, et l’empêchent d’acheter librement de la technologie américaine. «Nous parlerons de Huawei plus tard», a indiqué de manière sybilline Donald Trump.

Ce qu’il faut retenir

Special Envoy and Vice Premier of the People’s Republic of China Liu He (L) hands over a letter of Chinese President Xi Jinping to US President Donald Trump at the Oval Office of the White House in Washington, DC on October 11, 2019. President Donald Trump on Friday hailed a breakthrough in his drawn-out trade war with China, saying the two sides reached an initial deal covering intellectual property, financial services and currencies. / AFP / Nicholas Kamm

1.Accord de principe

Il s’agit d’un accord de principe dont le texte doit être signé “au cours des quatre prochaines semaines” entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping. La signature pourrait intervenir mi-novembre au Chili, en marge du sommet de l’Association des pays riverains du Pacifique.

2.Agriculture

La Chine s’engage à acheter des biens agricoles pour 40 à 50 milliards de dollars par an. Donald Trump a longuement insisté sur ce montant qui est environ deux fois et demi plus élevé que le pic des achats de la Chine. Un montant historique, selon lui.

En 2017 avant le lancement de la guerre commerciale, la Chine importait pour 19,5 milliards de dollars de produits agricoles américains, un nombre tombé à un peu plus de neuf milliards en 2018.

Il s’agit pour Pékin d’une promesse de ne pas délibérément affaiblir le yuan pour doper les exportations chinoises. Washington va cesser de qualifier la Chine de pays manipulant sa devise.

3.Services financiers et devises

Nous avons eu de bonnes discussions avec le gouverneur de la Banque centrale de Chine“, a declare, Steven Mnuchin  Le secrétaire américain au Trésor, ajoutant qu’il y avait aussi un accord sur les devises pour garantir la transparence sur les taux de change.

Début août, les Etats-Unis avaient officiellement accusé Pékin de manipuler sa monnaie et d’être intervenu sur le marché des changes pour la faire baisser.

  1. Transfert de technologie

Donald Trump a évoqué des progrès sur la suppression d’une pratique dite “le transfert forcé de technologie américaine”. En échange d’un accès au marché chinois, les entreprises américaines doivent partager leur savoir-faire technologique.

5.Propriété intellectuelle

 “Nous avons un accord sur la (protection de la) propriété intellectuelle”, a affirmé l’hôte de la Maison Blanche sans autre détail.

6.Mécanisme de règlement des conflits

Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce (USTR) et négociateur en chef américain, a aussi expliqué que les deux parties étaient très proches de se mettre d’accord sur un mécanisme de règlement des différends.

Depuis le début des discussions, les Etats-Unis ont souligné qu’un tel mécanisme était totalement indispensable pour pouvoir s’assurer que la Chine respecte bien un éventuel accord.

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Rwanda: Les tarifs de l’électricité augmentés pour certains et réduits pour d’autres

L’Autorité de régulation des services publics du Rwanda (RURA) a augmenté mardi les tarifs d’électricité …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *