Accueil / Actualités / “Hinga weze” a initié un projet d’arrosage des plantes à l’aide de l’énergie solaire

“Hinga weze” a initié un projet d’arrosage des plantes à l’aide de l’énergie solaire

Inauguration du projet

 

 

 

 

 

 

 

Hinga Weze, un projet quinquénnal financé par l’USAID (2017-2022) qui vise à accroître durablement le revenu des petits exploitants agricoles, en partenariat avec l’Office Rwandais de l’Agriculture et des Ressources animales »  et l’administration du District de Ngoma en province de l’est , ont officiellement inauguré un projet d’arrosage des plantes en se servant de l’énergie solaire.

Le projet en soi a coûté un milliards et trois cents cinquante millions des francs rwandais ( 1.350.000.000frwas), soient   un million et demi des dollars américains (  1.500.000$).

L’arrosage  des plantes  est , selon ses concepteurs, un  moyen efficace de s’adapter au changement climatique et d’autosuffisance alimentaire. Non seulement les agriculteurs pourront accroitre leur production et vendre sur le marché, mais aussi, ils pourront lutter efficacement contre la malnutrition chez les enfants et les femmes enceintes.

D’apres l’Ambassadeur des Etats –Unis au Rwanda, Peter Vrooman, » il est vrai que la pluie est une bénediction divine, et l’arrosage  des plantes est une assurance. Ceci permettra aux agriculteurs de cultiver aussi bien pendant la saison sèche et pandant la petite saison sèche ».

Selon lui, «  aussi longtemps que le projet «  Hinga weze » appuyera les agriculteurs, ils iront davantage de l’avant dans leurs activités, et ils pourront cultiver pendant toutes les saisons  sans s’inquiéter de la croissance aisée des

plantes ».

Peter a promis que dans trois ans à venir, le projet Hinga weze mettra à la disposition des agriculteurs une autre procédure d’arroser  les plantes  et qui pourra couvrir une étendue de 300 ha pour accélerer le développement agricole.

Pour Dr Patrick Karangwa, Directeur Général  de l’Office Rwandais de l’Agriculture et des Ressources animales  (RAB), «  la jeunesse réunie au sein de la coopérative «  Twigire muhinzi » a bien projeté dans l’avenir en décidant de se mettre ensemble et de pratiquer leur agriculture en adoptant l’arrosage des plantes ,car ceci leur permettra de s’adapter au changement climatique ».

Culture des choux

 

 

 

 

 

D’apres le  Président de la cooperative  des jeunes  «  Twigire muhinzi »  qui cultive les legumes et les fruits dans le marais de Rukumberi, Dusengimana Straton raconte qu’ils ont debuté leur cooperative n’etant qu’au nombre de 7 personnes et le projet Hinga weze les a aidé dans la sensibilisation visant à acquerir de nouveaux membres ,  et les a accompagnés dans la recherche des documents officiels au niveau national.

«  Au debut, nous cultivions sans avoir une bonne production, mais nous avons beneficié de  l’appui de Hinga wweze, RAB et le district de Ngoma dans les procedes d’arrosage  des plantes, su 100 ha, et la production des engrais organiques » a indiqué Dusengimana.

Hinga weze s’est fixé d’appuyer  530.000 agriculteurs dans 10 districts du pays dans le cadre de l’arrosage  des plantes et l’augmentation de la production agricole en s’adaptant au changement climatique.

L’activité Feed the Future Rwanda Hinga Weze  est un projet quinquennal financé par l’USAID (2017-2022) qui vise à accroître durablement les revenus des petits exploitants agricoles, à améliorer le statut nutritionnel des femmes et des enfants , et à accroître la résilience des secteurs agricole et alimentaire du Rwanda, système à un climat changeant.

D’ici 2022, le projet aura profité à plus de 700 000 petits exploitants agricoles dans dix districts cibles: Bugesera, Gatsibo, Kayonza et Ngoma (province de l’Est); Karongi, Ngororero, Nyabihu, Nyamasheke et Rutsiro (province occidentale); et Nyamagabe (Province du Sud) et dans cinq chaînes de valeur: haricots à haute teneur en fer, patate douce à chair orange (OFSP), pomme de terre irlandaise, maïs et horticulture.

 

 

 

 

 

 

 

Renaissance Actu

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Burundi: Deux médias refusent de signer le Code de conduite en période électorale

Le Conseil National de la Communication (CNC) au Burundi, a présenté ce mercredi 16 Octobre, …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *