Accueil / Actualités / Rwanda : Human Rights Watch appelle aux enquêtes crédibles sur le meurtre de Syldio Dusabumuremyi

Rwanda : Human Rights Watch appelle aux enquêtes crédibles sur le meurtre de Syldio Dusabumuremyi

#Rwanda : Le meurtre de Syldio Dusabumuremyi est la dernière attaque en date contre des opposants. Les partenaires internationaux du Rwanda et le Secrétaire général de l’#ONU devraient d’urgence appeler à des enquêtes crédibles sur ces attaques. https://www.hrw.org/fr/news/2019/09/24/rwanda-le-meurtre-dun-opposant-est-la-derniere-attaque-en-date-contre-des … #UNGA

Les partenaires internationaux du Rwanda et le Secrétaire général de l’ONU devraient demander l’ouverture d’enquêtes transparentes et crédibles sur les récents décès et disparitions de membres de l’opposition

hrw.org

Déclation faite par HRW mardi le 24 septembre, alors que le président Kagame devrait aussi  prendre la parole devant la 74ème Assemblée générale des Nations Unies.

Selon  HRW, la dernière victime au Rwanda a été tuée à coups de couteau le 23 septembre. Vers 21 heures, deux hommes non identifiés ont tué Syldio Dusabumuremyi, coordinateur national du parti non accrédité des Forces démocratiques unifiées (FDU)-Inkingi, alors qu’il travaillait au magasin du centre de santé de Shyogwe, dans le district de Muhanga, dans la province du Sud, comme l’a annoncé son parti.

Et sur ce, lorsqu’ils rencontreraient le président Paul Kagame, les partenaires internationaux du Rwanda et le Secrétaire général de l’ONU devraient demander l’ouverture d’enquêtes transparentes et crédibles sur les récents décès et disparitions de membres de l’opposition.

Par ailleurs, « Sur la scène internationale, le Rwanda est considéré comme un modèle dans les domaines de la loi et de l’ordre, mais nous assistons à une vague d’attaques violentes et effrontées contre des membres de l’opposition, et qui restent impunies », a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch. « Le contraste est saisissant. »

Au moins trois autres membres des FDU-Inkingi sont morts ou ont disparu au Rwanda depuis un an. Les autorités ont manqué de mener des enquêtes transparentes et crédibles et de faire rendre des comptes aux responsables.

Le Bureau d’enquêtes rwandais (Rwanda Investigation Bureau, RIB) a posté sur Twitter une confirmation du meurtre de Dusabumuremyi par deux personnes non identifiées le 24 septembre et a annoncé avoir arrêté deux suspects.

En octobre 2018, le chef adjoint des FDU-Inkingi, Boniface Twagirimana, « a disparu » de sa cellule de prison à Mpanga, dans le sud du Rwanda. Il avait été inculpé, en compagnie de plusieurs autres membres du parti, d’atteintes à la sûreté de l’État et la dernière fois qu’il a été vu, il se trouvait aux mains des autorités.

HRW propose, que « Les partenaires et les bailleurs de fonds du Rwanda devraient poser des questions au sujet du sort des personnes qui essayent de critiquer le gouvernement ou ses politiques », a affirmé Lewis Mudge. « Sans cela, les opposants ou les détracteurs de l’État continueront probablement à être retrouvés morts ou portés disparus. »

HRW FDU

 

 

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Burundi: Deux médias refusent de signer le Code de conduite en période électorale

Le Conseil National de la Communication (CNC) au Burundi, a présenté ce mercredi 16 Octobre, …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *