Accueil / Actualités / Avis de recrutement: Directeur(trice) de la communication de l’OIF

Avis de recrutement: Directeur(trice) de la communication de l’OIF

 

AC/SRH, N°10/2019 du 24 septembre 2019

 

 

APPEL A CANDIDATURES

 

 
L’Organisation internationale dela Francophonieregroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle œuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable.
 

 

Titre du poste :  

Directeur(trice) de la communication de l’OIF (réaffichage)

Lieu d’affectation :  Paris
Statut et grade :  Emploi à recrutement international (niveau D, Grade D1-1 / D1-12)
Durée de l’engagement :  3 ans renouvelables, assortie d’une période probatoire de 6 mois
Traitement annuel de base : Entre 66 211 euros et 92 029 euros
Ajustement annuel de poste :  Entre 14 732 euros et 20 476 euros
Autres avantages :  En cas de recrutement en dehors du lieu d’affectation : prise en charge du transport A/R du lieu de recrutement au lieu d’affectation (+ indemnité de première installation) ;
Allocations, indemnités et participation au régime de prévoyance de l’Organisation
Date limite d’envoi des candidatures :  16/10/2019
Numéro de l’appel à candidatures :  AC/SRH, N°10/2019 du 24 septembre 2019
 

 

FONCTIONS PRINCIPALES
 
Sous l’autorité de l’Administratrice de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le (la) Directeur(trice) de la communication de l’OIF sera chargé(e) de superviser la mise en œuvre de l’ensemble des actions de communication externe et interne de l’OIF, en collaboration avec les services compétents.

En étroite collaboration avec la Porte-Parole de la Secrétaire générale, il/elle veillera notamment à :

– Définir les orientations stratégiques de la communication de l’OIF en matière d’image, de visibilité et de message puis élaborer le plan annuel de communication interne et externe ;
– Définir la stratégie médias, éditoriale et visuelle de l’OIF (segmentation des cibles des messages, choix des canaux d’information et de l’éditorial) ;
– Identifier les publics cibles et développer les outils de communication les plus adaptés à ces publics ;
– Développer et maintenir à jour des outils de communication innovants pour assurer la visibilité de l’OIF sur les nouveaux canaux de communication (applications mobiles, réseaux sociaux, sites Internet…) ;
– S’assurer de la visibilité des programmes de l’OIF auprès des publics cibles et partenaires ;
– Veiller à la cohérence de l’image de l’Organisation sur l’ensemble des déclinaisons de la communication, des supports imprimé et internet ou lors des évènements ;
– Entretenir les relations avec la presse et les médias et assurer la présence médiatique de l’Organisation dans les grands rendez–vous internationaux ou autres rencontres d’intérêt selon un format adapté et pertinent ;
– Assurer une veille médiatique sur les retombées dans la presse, concernant l’Organisation ;
– Participer, en collaboration avec le cabinet ou autres directions concernées, à la stratégie évènementielle de l’Organisation ;
– Le cas échéant, piloter les agences de communication ou autres prestataires de services engagés dans le cadre de campagnes spécifiques ou de grands évènements ;
– Planifier et gérer le budget annuel de la direction de la communication ;
– Encadrer et évaluer les membres de la direction, orienter leurs activités pour permettre la réalisation des objectifs et promouvoir l’esprit d’équipe ;
– Optimiser ou actualiser les procédures existantes afin d’améliorer le fonctionnement quotidien de la direction de la communication ;
– Représenter l’Organisation dans les domaines qui sont du ressort de la Direction ainsi que, de manière ad-hoc, sur demande de la Secrétaire générale ou de l’Administratrice.

 

CRITERES DE SELECTION
 
Le candidat doit :
– être ressortissant d’un État ou gouvernement membre à part entière de l’OIF ;
– être titulaire d’un diplôme d’études supérieures, de niveau master ou équivalent dans le domaine du journalisme, de la communication, des sciences politiques, des relations internationales ou, le cas échéant, posséder une expérience confirmée d’au moins une dizaine d’années dans le domaine de la communication, du journalisme, de la gestion de la communication et/ou d’entreprise au niveau international avec des responsabilités croissantes ;
– avoir un excellent sens des relations humaines et une aptitude avérée à diriger et à motiver du personnel à tous les niveaux, dans un contexte multiculturel ;
– avoir une parfaite maîtrise de la langue française, avec une bonne capacité de rédaction de notes, rapports et synthèses ; la connaissance d’autres langues internationales est souhaitée ;
– avoir une bonne connaissance et une bonne pratique de l’informatique.

Une attention particulière sera réservée aux candidatures féminines ainsi qu’aux candidatures émanant des ressortissants d’États et de gouvernements membres non représentés ou sous-représentés au sein de l’Organisation.

Toutes les candidatures doivent nous parvenir par l’intermédiaire de la plateforme de recrutement en ligne. Seuls les candidats retenus par le Comité consultatif de sélection seront contactés.

L’âge de départ à la retraite au sein de l’Organisation est fixé à 65 ans.

L’Organisation internationale de la Francophonie est une organisation non-fumeur.

L’Organisation internationale de la Francophonie ne demande pas de frais ni d’information relative aux comptes bancaires des candidats à aucun stade du processus de recrutement ni pour la participation à des conférences ou à des formations. Les appels à candidature pour un poste, un volontariat ou un stage sont exclusivement diffusés sur le site officiel francophonie.org, le portail jeunesse.francophonie.org et la plateforme de recrutement de l’OIF, puis relayés sur les réseaux sociaux. L’OIF n’octroie pas de bourses d’études. Toute offre accompagnée d’une demande de règlement est frauduleuse. »

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Burundi: Deux médias refusent de signer le Code de conduite en période électorale

Le Conseil National de la Communication (CNC) au Burundi, a présenté ce mercredi 16 Octobre, …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *