Accueil / Jeunesse / Muhanga: Disparition d’un enfant de 17 ans suite aux conflits familiaux

Muhanga: Disparition d’un enfant de 17 ans suite aux conflits familiaux

Il s’agit de Mbangukira Evase, un garçon de 17 ans qui, incapable de supporter de voir son père gifler sa mère constamment, décide de fuir  la maison de ses parents. Et depuis lors, ils manquent ses nouvelles il y a déjà un an. 

Cette famille, qui est toujours incapable de retrouver son enfant échappé de la violence domestique qu’elle héberge, vit dans le secteur de Muhanga en province du sud.

Evase a quitté la maison en septembre 2018 et depuis lors, ses parents, fatigués d’attendre son retour jusqu’à présent, ne savent plus comment le repérer.

Les voisins remettent en question les querelles incessantes dans cette famille qui ont contraint ce jeune garçon à quitter la maison sans savoir où il allait. « Ce jour-là », disent-ils, « sa mère avait été tabassée et répudiée  par son mari».

 Le district se mobilise

Les autorités du district de Muhanga et les services de sécurité se sont rendus dans le village de Gitima pour s’enquérir du problème.

Les voisins de cette famille soupçonnent le père de l’enfant de l’avoir tué et jeté dans une toilette ou dans un autre endroit encore inconnu.

Le SP Anastase Bahire, commissaire de police du district de Muhanga, a déclaré au père de Mbangukira que ce dernier était porté disparu à cause des mauvais traitements qu’il avait infligés à sa mère.

Cependant, il révèle que leurs enquêtes rejettent l’hypothèse selon laquelle l’enfant aurait été tué et jeté en toilette en connaissance de cause par son père.

« Je demande à tous les habitants de ce village de nous aider à acquérir les informations permettant de localiser cet enfant », a-t-il déclaré.

Le père d’Evase, Ukwiyiteto, a nié toute implication dans la disparition de son fils, mais il a reconnu qu’il infligeait des violences à sa femme et a juré d’y renoncer.

D’une part, cependant, il met en cause la conduite d’Evase. « Cet enfant avait l’habitude de vagabonder, il a été retourné à la maison maintes fois. Et pour la dernière fois, il a sauté notre clôture et nous ne l’avons pas encore  vu », a -t-il indiqué.

Innocent Kayiranga, maire ad interim du district de Muhanga, exhorte la population à se démarquer des conflits domestiques, ceux-ci ayant des conséquences négatives sur la vie et l’éducation des enfants.

Il demande à tous les habitants de la cellule de Tyazo de se mobiliser et de s’attaquer ensemble au problème de la disparition de cet enfant et notamment en fournissant toute information susceptible d’aider à le localiser.

« La disparition d’Evase résulte de la présence de la violence entre ses parents, je vous exhorte donc à lutter contre cette violence domestique, et en particulier celle qui existe entre les époux », a-t-il déclaré en guise de conseil à la population locale.

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

La RDC et l’Ouganda conviennent de développer les infrastructures transfrontalières

Tshisekedi et Museveni conviennent de réhabiliter dans un délai de 24 mois trois axes routiers …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *