Accueil / Actualités / Kigali: Un tweet fait réagir le président sur l’affaire d’une fille giflée

Kigali: Un tweet fait réagir le président sur l’affaire d’une fille giflée

Diane Kamali, a écrit sur son twitter un message soutenu par une vidéo disant qu’elle s’était plainte au RIB que son patron Francis Habumugisha l’avait battue publiquement. Le président Kagame s’engage à vérifier le dossier, le parquet et le bureau d’investigation prennent note, et le patron est arrêté.

Des la réception, le président rwandais Paul Kagame promet de suivre de près le cas de la jeune fille qui aurait été publiquement giflée et insultée par le Dr Francis Hamumugisha, investisseur et propriétaire de la chaîne de télévision Goodrich.

Au début du mois de septembre, Kamali a écrit sur son twitter un message soutenu par une vidéo prise par les caméras vidéo à l’intérieur d’une maison disant qu’elle s’était plainte au RIB que le Dr Habumugisha l’avait battue publiquement. « Cela fait deux mois maintenant, mais le docteur n’a pas encore été puni pour cela », a-t-elle déclaré.

Comme l’indique Kamali, après deux mois sans justice, elle a dû recourir à son twitter pour signaler cette injustice et informer les différentes instances, y compris le bureau du président de la République. A la fin de son tweet, elle se demandait si de grands magnats qui avaient des affinités avec les autorités ne seraient jamais punis s’ils infligeaient de la violence à des personnes modestes.

« Nous en ferons le suivi, apprendrons ce qui s’est passé exactement et prendrons les mesures nécessaires. Surpris si RIB en a été informé et ils n’ont pas fait ce qui était nécessaire, », a réagi le Président Kagame sur son twitter.

La semaine passée, le parquet général de la République a indiqué à IGIHE qu’ils avaient déjà reçu le dossier du Dr Habumugisha et  que ce dernier est poursuivi,  suspecté de l’infraction de porter volontairement des coups envers autrui.

« Porter des coups ou commettre toute autre violence grave envers autrui est non seulement une infraction mais aussi un vice nuisant à notre culture car c’est ignorer la dignité humaine », a déclaré à IGIHE Jean Bosco Mutangana, le procureur général de la République.

Il a ajouté que l’objectif de la loi est de corriger les malfaiteurs et de lutter contre l’njustice dans la société afin que la justice pour tous soit rétablie en rétablissant la dignité humaine pour tous si elle avait été violée.

Kamali a récemment indiqué à IGIHE que la vidéo sur son twitter avait été prise le 19 juillet 2019 lors d’une réunion dans le bâtiment M Peace Plaza qui héberge Goodrich TV.

A ce moment-là, une collègue de travail parlait des erreurs de leurs dirigeants, y compris le Dr Francis. Ce dernier croyait que Kamali prenait la vidéo sur son téléphone portable et s’est précipité violemment sur elle, emportant son téléphone portable et lui donnant une violente gifle.

Jeudi dernier, le Dr Habumugisha a été arrêté et son dossier a été transmis au parquet. Il est suspecté d’avoir insulté et  porté publiquement des coups envers autrui.

La loi Nº68/2018 du 30/08/2018  déterminant les infractions et les peines en général au Rwanda prévoit à l’article 121 que toute personne qui, volontairement, cause des blessures, porte des coups ou commet toute autre violence grave envers autrui, commet une infraction.

Lorsqu’elle en est reconnue coupable, elle est passible d’un emprisonnement d’au moins trois (3) ans mais n’excédant pas cinq (5) ans et d’une amende d’au moins cinq cent mille francs rwandais (500.000 FRW) mais n’excédant pas un million de francs rwandais (1.000.000 FRW).

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Burundi: Deux médias refusent de signer le Code de conduite en période électorale

Le Conseil National de la Communication (CNC) au Burundi, a présenté ce mercredi 16 Octobre, …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *