Accueil / Actualités / Ebola en RDC: Les élèves rwandais étudiant à Goma interdits de franchir la frontière

Ebola en RDC: Les élèves rwandais étudiant à Goma interdits de franchir la frontière

Elevès rwandais interdits de franchir la frontère.

Alors que l’année  scolaire  2019-2020  en RDC  a officiellement débuté ce 2 septembre 2019, les élèves rwandais de la Ville de Rubavu étudiant dans la Ville frontalière de Goma en RDC se sont vus interdits de franchir les deux barrières qui séparent les deux villes. Selon les autorités locales rwandaises  la mesure vise à leur eviter leur contamination par le virus Ebola.

Le matin du 2 septembre 2019, près de 250 élèves rwandais etaient massés à la petite barrière entre Rubavu et Goma tandis que 100 autres etaient rassemblés à la Grande barrière , pour aller débuter l’année scolaire de l’autre coté de la frontiére, mais la traverse leur  a été  interdite pour éviter la propagation du virus au Rwanda à partir de la RDC.

Les autorités administrative locales ont exhorté ces élèves à suivre désormais leurs cours au Rwanda, mais ces derniers ainsi que leurs parents invités à recevoir cette instruction ont rejeté cette proposition.

Selon eux, non seulement les cours se donnent en anglais au Rwanda et qu’en suivent leurs cours en francais en RDC, mais aussi certaines sections ne sont pas disponibles au Rwanda comme l’aviation ou les sciences infirmières.

Ces élèves déplorent par ailleurs ce qu’ils considèrent comme une discrimination car, au moment où on leur interdit de franchir la frontière pour aller à Goma, les Congolais vivant  habituellement à Rubavu  , eux ont  la permission de faire le même trajet.

Aline Uwimbabazi, une des élèves explique sa déception en ces termes “ ce matin on nous a refusé de traverser la frontière pour aller étudier, mais les Congolais avec qui nous vivons ont été permis de traverser. On nous a demandé de revenir avec nos parents, mais cela n’a rien donné non plus”.

Alors qu’on leur a demandé de suivre désormais les cours au Rwanda, Aline , ajoute “je suis les cours de la section des Sciences infirmières en RDC ,et cette dernière n’existe pas au Rwanda, du moins au niveau de l’enseignement secondaire. En plus, là (RDC) je suis mes cours en français et je n’ai pas evolué dans le système anglophone  comme  cela est le cas au Rwanda. Que l’on nous trouve donc une solution de rechange qui convient à notre profil”.

Pour sa part ,Josue Atumisi  explique qu’il suit les cours d’aviation en RDC, ce qui n’existe pas au Rwanda. “ Qu’on nous permette de finir nos étudié” a-t-il demandé.

Un des parents d’élèves, Marie Médiatrice Uwitonze  a indiqué pour sa part “ on a refusé à nos enfants de franchir la frontière, et pourtant il a été permis aux Congolais vivant au Rwanda. On nous a surpris car nous n’avions pas été avertis à l’avance. Qu’on nous trouve donc une solution de rechange pour que nos enfants étudient dans la langue et les sections qu’ils suivaient en RDC. Par exemple, mon enfant faisait les sciences infirmières qu’elle ne trouve pas ici”.

Elèves déçus de ne pas aller débuter leur année scolaire.

Marie Grace  Uwampayizina, la Vice-Maire du District de Rubavu chargée des affaires sociales  a expliqué aux parents que ce qui est prioritaire est la protection des vies de leurs enfants.

“ Aujourd’hui c’était la rentrée scolaire en RDC, mais il ya des mesures qui ont été prises et que les parents n’ont pas encore compris. Ils doivent comprendre que  nous ne pouvons pas mettre la vie de leurs enfants en danger face à une situation dont nous sommes conscients” a expliqué la Vice-Maire.

Elle a ajouté que “ s’il ya  aujourd’hui Ebola de l’autre coté de la frontère , ce comme à l’epoque ou il y sévissait une situation d’insécurité.  Lorsqu’il y a des manifestations publiques ou des tirs à l’arme en RDC, combien de rwandais y vont, combien  franchissent la frontière? La lutte contre Ebola est une autre forme de combat que nous sommes en train de mener”.

Elle a indiqué par ailleurs que des pourparlers vont débuter avec les parents pour que ces enfants prennent quelques mois pour apprendre l’anglais de façon qu’ils pourront débuter la prochaine année scolaire avec les autres élèves  au Rwanda.

Jean Louis KAGAHE/Renaissance Actu

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Rodney Reed : le prisonnier, soutenu par Rihanna, sera exécuté le 20 novembre

Rodney Reed a passé 21 ans dans le couloir de la mort pour le meurtre …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *