Accueil / Actualités / Donald Trump : pourquoi le pain qui se trouvait face à lui au déjeuner du G7 lui a été retiré

Donald Trump : pourquoi le pain qui se trouvait face à lui au déjeuner du G7 lui a été retiré

Donald Trump, President des USA

MAIS IL A EU DROIT À SON COCA LIGHT 

Donald Trump n’a pas eu le droit de manger du pain lors de son déjeuner avec Emmanuel Macron au G7. Son service de sécurité soupçonnait quelque chose…

Lors du sommet du G7, qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août dernier, forces de l’ordre et services de sécurité étaient sur les dents.

Et pour cause ! Les chefs d’État et de gouvernement des sept pays du monde les plus puissants économiquement s’y sont retrouvés, accompagnés d’autres présidents invités.

Il convenait donc de s’assurer qu’Emmanuel Macron, Donald Trump, Justin Trudeau, Angela Merkel et tous les autres puissent discuter de sujets de première importance, de l’Amazonie au nucléaire iranien, dans une atmosphère sereine.

 

La sécurité des Premières dames qui avaient fait le déplacement n’a pas été non plus laissée au hasard, à l’image de l’après-midi passée par Brigitte Macron, Melania Trump et les autres épouses de chefs d’État dans la ville d’Espelette.

 

Mais le service de sécurité de Donald Trump en a peut-être fait un peu trop.

Paris Match révèle en effet qu’il a été particulièrement attentif à tout ce que le président américain avalait durant ce sommet international, notamment lors du déjeuner qu’il a partagéen tête-à-tête avec Emmanuel Macron, le samedi 24 août.

L’hebdomadaire raconte par exemple que Donald Trump a été privé de son petit pain lors de ce face-à-face à l’hôtel du Palais de Biarritz… parce qu’il n’avait pas été inspecté au préalable ! Le service de sécurité du chef d’État américain avait probablement peur que quelqu’un veuille l’empoisonner…

 

Un sommet culinaire

Même s’il n’a pas eu droit à son pain, nos confrères assurent que Donald Trump a tout de même bénéficié d’un repas cinq étoileslors de ce déjeuner avec le président français. Porc noir de Bigorre caramélisé, tarte aux pêches et sorbet citron étaient au menu, qui s’est dégusté sur une nappe immaculée avec des couverts en argent.

Le tout, bien sûr, accompagné de Coca light, la boisson favorite de Donald Trump. Pas question pour lui en revanche de toucher au vin français, que le magnat de l’immobilier a menacé de taxer.

Il n’est pas le seul dont les papilles ont été satisfaites durant toute la durée du sommet du G7. Comme l’a révélé le chef des cuisines de l’Élysée, les participants ont tous particulièrement bien mangé et découvert de nombreuses spécialités culinaires du Sud-Ouest.

Gala.fr

 

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Kigali : Rencontre des délégations rwando-ougandaise pour la paix

Les pourparlers de paix entre le Rwanda et l’Ouganda sont en cours à Kigali. La …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *