Accueil / Actualités / ETATS-UNIS: La vérité sur la mort de Neil Armstrong, premier Homme à avoir ”marché sur la Lune”

ETATS-UNIS: La vérité sur la mort de Neil Armstrong, premier Homme à avoir ”marché sur la Lune”

Neil Amstrong, le premier homme à fouler son pied sur la Lune-archives

Neil Armstrong est mort en août 2012. Selon la version officielle sur le décès du plus célèbre cosmonaute de tous les temps, ce sont des complications suite à une opération cardiovasculaire qui ont eu raison de lui. Mais cette année, cette version est balayée à la vitesse d’un tsunami, ce qui révèle par la même occasion un conflit d’intérêts entre un hôpital et la famille de l’astronaute. Plusieurs millions de dollars auraient été mis sur la table.

Ce mardi, le très sérieux quotidien américain New York Times a lâché une bombe. Le journal à gros tirage dit avoir reçu par courrier un document anonyme de 93 pages. D’après le New York Times, ledit document fait état de ce qu’il conviendrait d’appeler un litige qui met aux prises la famille de l’astronaute et l’hôpital de Fairfield dans lequel il a subi son opération, situé dans l’Etat d’Ohio (Midwest). Mais il n’y a pas que le journal new-yorkais qui a reçu le document, le Cincinnati Enquirer, un journal de la ville de Cincinnati (dans l’Ohio) l’a lui aussi obtenu.

Si l’on se réfère aux propos rapportés par ces deux quotidiens, la famille de Neil Armstrong (voir photo) aurait menacé de porter accusation pour ‘‘faute médicale’‘ contre l’hôpital en question et ce, de façon publique. Visiblement, l’hôpital a préféré faire profil bas et un accord a même été trouvé entre les deux parties. La rondelette somme de six millions de dollars aurait été versée par l‘établissement sanitaire à la famille du célèbre astronaute, la part du lion (cinq millions de dollars) revenant à ses deux fils, Rick et Mark. Le but recherché ? Acheter le silence de la famille du défunt.

“Si cette affaire devenait publique, le coût pour la réputation de votre client serait bien supérieur à celui imposé par n’importe quel jury populaire.”

Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu‘à ce que, dans un e-mail, l‘épouse de Mark Armstrong (l’un des deux fils de Neil) dénommée Wendy et avocate de profession, vienne ‘‘gâcher’‘ le deal. En effet, profitant de la célébration en grande pompe du 45e anniversaire de la ‘‘marche de l’Homme sur la Lune’‘, l’avocate a menacé de vendre la mèche sur les circonstances de la mort de son beau-père.

“Si cette affaire devenait publique, le coût pour la réputation de votre client serait bien supérieur à celui imposé par n’importe quel jury populaire.”, aurait écrit la belle-fille de Neil Armstrong, d’après le Cincinnati Enquirer.

Le New York Times pour sa part souligne que Wendy, qui prétend défendre les intérêts des petits-enfants de l’astronaute, aurait dit qu’“Aucune institution ne veut être associée, même de loin, à la mort de l’un des plus grands héros américains”. Précisons tout de même que la seconde épouse de Neil Armstrong, Carol, a refusé de contribuer au deal.

 La fâcheuse décision de l’hôpital de Fairfield

Le nœud de l’affaire a pris forme lorsque l’hôpital de Fairfield a décidé en 2012 de ne pas transférer l’astronaute dans les plus brefs délais au bloc opératoire, alors qu’il avait été la cible d’une hémorragie interne plusieurs jours après un pontage coronarien. Mais pas que ça ; la décision de son pontage coronarien fait elle aussi l’objet de litige.

Réagissant à l’offensive de la famille Armstrong, le groupe hospitalier Bon Secours Mercy Health (dont l’hôpital de Fairfiel fait désormais partie, NDLR) s’est exprimé auprès du Cincinnati Enquirer, traitant la publication des détails de l’affaire de “très décevante”.

 

Le nom Armstrong est aux Etats-Unis ce que Rothschild est en Europe ; synonyme de richesse, mais aussi et surtout, d’opportunités. Pour preuve, la vente aux enchères des objets du célèbre astronaute organisée par ses fils. Lors de cette vente, des milliers d’objets ayant appartenu au premier ‘‘Homme sur la Lune’‘ ont été écoulés pour un total de 12 millions de dollars, selon la célèbre maison de vente aux enchères Heritage Auctions.

Cette année, les Etats-Unis et plus généralement l’Occident, célèbrent les 50 ans du ‘‘voyage luniare’‘ de la mission Apollo 11. Profitant de cet événement, des voix s‘élèvent de plus en plus pour dénoncer ce qu’elles qualifient de ‘‘plus grosse arnaque du 20e siècle’‘, soulignant à force d’arguments plus ou moins sérieux qu’aucun Homme n’a jamais mis les pieds sur la Lune.

Ce débat qui fait rage jusque dans des milieux inattendus ne date pas d’aujourd’hui, mais rassemble un public de plus en plus grand, surtout grâce à l’Internet qui permet de s’informer et d’informer à la vitesse grand V.

Renaissance Actu/AFP

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Burundi: Deux médias refusent de signer le Code de conduite en période électorale

Le Conseil National de la Communication (CNC) au Burundi, a présenté ce mercredi 16 Octobre, …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *