Accueil / Actualités / Le Rwanda s’engage à intensifier ses efforts contre la cybercriminalité

Le Rwanda s’engage à intensifier ses efforts contre la cybercriminalité

Paula Ingabire, Ministre des TIC-archives

Alors que les progrès technologiques continuent de s’accélérer, le Rwanda tient à protéger les consommateurs contre les cybercriminels.

C’est l’un des faits saillants du sommet sur le cloud et la sécurité qui s’est tenu la semaine dernière à Kigali, où les responsables informatiques se sont rencontrés pour chercher une solution durable à la menace croissante de la cybercriminalité.

La cybercriminalité est commise en utilisant Internet, par exemple pour voler l’identité d’une personne, vendre de la contrebande, traquer des victimes ou perturber les opérations avec des programmes malveillants.

Le Rwanda souhaite renforcer sa capacité à lutter contre les menaces à la cybersécurité, notamment en sensibilisant les citoyens aux menaces à la sécurité sur Internet en les aidant à reconnaître les menaces à la cybersécurité et à la manière dont ils peuvent y réagir de manière appropriée.

Selon les données de la Banque centrale, les cybercriminels ayant volé 289,5 millions de francs rwandais dans 22 incidents distincts en 2018, il est nécessaire que le pays resserre sa cyber-sécurité à différents niveaux.

La ministre des TIC, Paula Ingabire, a déclaré que les affaires de cybercriminalité, notamment les données relatives aux patients et le vol de données financières, avaient des conséquences d’une grande portée pour les victimes, telles que des atteintes à la réputation et des pertes financières.

«Il est vraiment très clair pour nous tous que ces technologies émergentes vont exacerber les risques cybernétiques et nous devons commencer à réfléchir très vite sur la manière d’atténuer et de réagir à cela», a ajouté Mme la ministre.

«Nous devons mettre en place des stratégies garantissant que toutes les parties prenantes de l’ensemble de l’écosystème travaillent ensemble pour relever certains de ces défis», a déclaré Mme Ingabire.

Le directeur général de l’autorité rwandaise de la société de l’information (RISA), Innocent Muhizi, a déclaré que les atteintes à la sécurité informatique ou les attaques en matière de cybersécurité sont réelles, citant des virus informatiques qui perturbent les opérations de diverses institutions.

«Il y a aussi des pirates informatiques qui pourraient envahir les systèmes. Mais, comme nous avons mis en place des mesures, nous détectons celles que nous détectons – estimées entre 20 et 50 par jour – lorsqu’elles tentent de pénétrer dans différents systèmes », a-t-il révélé.

Le Rwanda met en œuvre un programme national de sensibilisation à la cybersécurité.

Renaissance Actu/ African Daily Voice

Sur Jean Louis KAGAHE

Vérifiez également

Maroc / Sahara: Pour les États Unis, l’indépendance n’est pas une option

By The Wall Street Journal Pour les Etats-Unis, l’indépendance n’est pas une option pour le …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *